Les 7 Sages sont « retranchés » depuis dimanche 13 janvier 2019 au siège du Conseil Constitutionnel et ne sont pas parvenus à minuit à publier la liste provisoire des candidats à l’élection présidentielle.  Un scénario inédit, digne d’une tragédie grecque.
 
Y’a-t-il un désaccord profond entre les 7 Sages ? Une pression est-elle exercée sur les 7 membres du Conseil Constitutionnel pour ne pas publier la liste comme prévue hier ?  Toutes les hypothèses sont plausibles.
 
Disons-le clairement : toutes les explications du monde ne suffiront pas pour justifier cet extraordinaire cafouillage, qui témoigne d’un amateurisme sans précédent. Jamais dans l’histoire du Sénégal, la publication de la liste provisoire des candidats n’a donné lieu à un tel spectacle (nous ne sommes même pas encore au stade des résultats, où de telles difficultés peuvent survenir « exemple, en 1993 »). L’argument officiel selon lequel les Sages continuent les travaux ne convainc personne.
 
Alors que la mise en œuvre du parrainage a été un « flop », la non publication de la liste provisoire des candidats à l’élection présidentielle à la date indiquée (13 janvier 2019, un dimanche) a fini de jeter le trouble et de plonger le Sénégal dans l’incertitude et dans un désordre institutionnel indescriptible.
 
Il ne fait l’ombre d’un doute : le régime actuel a perdu le NORD (obsession du second mandat).

4 Commentaires

  1. Le boycotte actif est la solution face aux dérives despotiques gravissimes de macky sall qui ne se produiraient dans aucun pays du monde sans qu’il n’y ait soulèvement. macky sall seule aux élections va le délégitimer sur le plan national et international et ce sera un sacré balafre sur la démocratie sénégalaise. c’est parce que Wade avait libéré les énergies laissé la démocratie s’exprimer que les gens avaient profité pour l’enlever du pouvoir mais s’il avait utilisé la force comme est en train de le faire macky sall comme l’avait fait Diouf en 88, je vous assure il ne quitterait pas le pouvoir. Personne dans l’opposition ne maîtrise le processus électoral, la carte électorale est modifiée à dessein, le fichier est saboté, rétention des cartes d’électeurs, les zones dans lesquelles macky est faible et certain de perdre comme Dakar Thiès Touba les bureaux de vote ont été modifiés création de nouveaux bureaux de votes, des électeurs déplacés sans les avertir etc. Bcp d’électeurs risquent de ne pas voter le jour j soit ils ne trouveront pas leurs noms sur les listes soit le bureau a été changé, à cela s’ajoute la mention au verso de la carte « n’est pas inscrit » pour bcp. Dans les zones où il est certain de gagner on a gonflé les électeurs comme Fatick, Matam etc.… tout est prévu pour que le vote se passe le plus normalement du monde. Vous pensez que l’opposition dans ces conditions peut gagner les élections ? Sans oublier un conseil constitutionnel complètement acquis à la cause de Macky sall et une administration soumise. en plus, Il maîtrise la plupart des médias. Donc vouloir aller dans ces conditions aux élections par l’opposition est un suicide car ils seront battus et le cc va déclarer Macky gagnant au premier tour, la presse et les forces de l’ordre vont régler le reste. Si l’opposition devrait aller aux élections elle doit exiger sans condition le départ de Aly Ngouye Ndiaye au ministère de l’intérieur, l’audit exhaustive du fichier électorale avec la participation de tous , et la participation de tous les candidats ayant déposés une caution sans cela il ne devrait pas y avoir d’élection dans ce pays car il est évident que Macky sall n’a pas fait tous ces tripatouillages à savoir l’emprisonnement de karim wade et de son exil, l’emprisonnement de khalifa sall, l’instauration par force du parrainage, le maintien de Aly Ngouye Ndiaye, pour perdre les élections. C’est pourquoi je pense que le boycotte actif est une bonne idée, si l’opposition ne parvient pas à faire sortir le peuple pour combattre l’arbitraire les violations du processus électoral et exiger des élections transparentes. Il faut savoir que le boycotte de l’élection présidentielle a bcp plus d’impact négatif sur la démocratie, sur l’état de droit en plus pose le problème de légitimité que le boycotte de l’élection législative. Et l’opposition ne doit pas s’en arrêter là car elle doit faire en sorte que le vote soit saboté le jour j et empêcher les gens de sortir et mettre un gvnmt parallèle au lendemain du 24 fev. Sachant qu’un boycotte réussie n’arrange pas macky sall sur le plan international par rapport à l’état de la démocratie et de l’état de droit qu’il a hérité de Wade et de Diouf, c’est pourquoi vous entendez tous ces vendus de la plume à la solde de macky sall monter au créneau pour essayer de décourager l’opposition de cette idée.
    C’est la seule solution à mon avis face à ce sabotage programmé des élections pour passer au premier tour. c’est pourquoi cette situation de blocage, de mon point de vue est une chance pour l’opposition et pour le Sénégal de régler définitivement les questions électorales en s’opposant systématiquement à la tenue de cette élection dont les résultats sont déjà sur la table de macky sall, tant que toutes les conditions de transparence ne sont pas réunies; à savoir dégager complètement ngouye ndiaye des élections, auditer le fichier, annuler le parrainage et permettre la participation de toutes les personnes ayant déposées une caution. Si l’opposition venait à perdre ce combat devant macky sall qu’elle sache qu’elle perdrait la crédibilité pour longtemps devant les sénégalais et ouvrirait la voie pour macky sall à un troisième mandat.

  2. Macky sall n’a pas fait tous ces magouilles pour perdre les élections, si le reste des candidats surtout sonko et idrissa seck croient qu’ils peuvent gagner les élections dans ces conditions actuelles où tout est opaque, ils se trompent lourdement. ils ne feront que légitimer le future holdup de macky sall qui est déjà sur sa table. Toute l’opposition doit se mettre en bloc et s’opposer systématiquement à la tenue des ces élections tant que toute les conditions de transparence ne sont pas réunies.

  3. Vous avez raison de dire que ce qui se passe au Senegal est ahurissant. C’est ahurissant parce que chaqu’un dit et fait du n’importe quoi .Ces messieurs sont placés là à cause de leur cursus. Ces des gens qui sont croyants ils font ce qu’ils font en âme et conscience en se basant sur le droit et leur nombre même est révélateur de la nature du travail qu’ils font : interprete le droit , chacun interprète en fonction de sa vision en se basant sur des texte et tout ce que les textes peuvent signifier et contenir comme solution ou argument en profondeur .C’ est just après consultation que la vision majoritaire se dégage.Ce qui est ahurissant c’est quand on essaie pour des besoins partisanes de remettre en cause une telle institution .
    Soyons sérieux et républicain .

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here