XALIMANEWS: Nous avons fait un tour vers une autre sous-préfecture, la plus peuplée du département Dakar, c’est la sous-préfecture des Parcelles Assainies. En effet, la sous-préfecture des Parcelles Assainies regroupe les communes des Parcelles Assainies, de Grand Yoff, de Cambérène et de la Patte d’Oie. Au niveau de la sous-préfecture des Parcelles Assainies, le sous-préfet, Ibrahima Mar nous a mis en rapport avec son adjoint, Amadou Sarr qui a été très disponible. Idem aussi, pour le chef de la commission administrative, notre confrère Abdou Aziz Diagne qui fut au temps Officier d’état civil à la commune des Parcelles Assainies. Tout d’abord, l’adjoint du sous-préfet nous montre le poids électoral des Parcelles Assainies. « Parcelles a le deuxième bureau de vote au Sénégal derrière Ndane à Touba », martèle M. Sarr.

Comme pour corroborer l’assertion qui dit que « Qui gagne Parcelles, gagne Dakar » vu le poids démographique et électoral des Parcelles Assainies. Ce n’est pas pour rien que Parcelles demeure un enjeu de taille pour le pouvoir et l’opposition. Pour revenir sur le flux des retraits, l’adjoint note qu’il n y a pas le grand rush. « Les gens viennent récupérer leurs cartes mais il n y a pas encore le rush » explique-t-il, avant d’ajouter : « Par ailleurs, il faut noter une légère amélioration avec le parrainage »fait-il remarquer. Sur ce, il embouche la même trompette que le sous-préfet de Plateau : « Vous savez, les gens attendent la dernière minute pour agir » se désole-t-il. Comme pour certifier les propos de l’adjoint du Sous-préfet, M. Diagne souligne l’effet du parrainage sur le retrait. « Au temps on pouvait avoir jusqu’à 40 retraits par jour, mais avec le parrainage, on peut atteindre jusqu’à 100 retraits » note-t-il.

En plus, les commissions attendent toujours le restant des cartes issues de la dernière révision de Mars/Avril dernier. « On attend toujours les cartes de la dernière révision » annonce le président de la commission. Interpellé sur la date de distribution de ces cartes, il avoue que l’état n’a pas encore donné une date officielle. « Ils n’ont pas donné une date officielle » révèle le président de la commission. En dernier ressort, il révèle la quantité de cartes qui « dort » au niveau de la sous-préfecture. « Il y a 20555 cartes au moment où je vous parle », avant d’enchaîner : « les acteurs politiques doivent sensibiliser leurs militants à venir récupérer les cartes » avance-t-il. Finalement, le président donne les chiffres globaux concernant la sous-préfecture des Parcelles Assainies. « Le total de cartes arrivées au mois de mars 2018 est de 168.726 cartes, soit 148.171 cartes distribuées. La situation hebdomadaire est de 500 cartes distribuées pour les jours ouvrables. »

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here