XALIMANEWS : L’euphorie suscitée par sa nomination, au poste de Représentant du Secrétaire général de l’Onu en Centrafrique, est en passe de virer au pétard mouillé. Bref, les autorités sénégalaises ont dansé, contrairement à la posture qu’il est convenu d’adopter en diplomatie, plus vite que la musique.

En effet, selon Source A, le pays de Vladimir Poutine a opposé son veto au choix porté sur l’ancien ministre des Affaires étrangères, Mankeur Ndiaye, qu’il accuse d’être trop proche de la France d’Emmanuel Macron dont il défendra les intérêts en Centrafrique au détriment de la Russie.

Pis, la persistance du coup de froid entre Paris et Moscou, sur le théâtre des opérations en Centrafrique où l’Establishment est de tout cœur avec la Russie, n’est pas de nature à désamorcer cette crise latente. Et l’idée de redéployer Mankeur Ndiaye au Mali fait son bonhomme de chemin.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here