Fêtons ce samedi l’excellente nouvelle de la nomination de Mme Fatma Samoura, une sénégalaise, au poste de Secrétaire générale de la Fédération internationale de football amateur (FIFA). Dans un contexte où les malversations dans le sport font que les choix sont surveillés de très près, on peut gager qu’elle a été choisie selon des critères pertinents et que son mérite est la base de sa désignation à ce poste prestigieux.
Que personne ne vienne donc pour des raisons politiques tenter de s’approprier cette victoire.
C’est la sienne. Celle d’une compétence individuelle reconnue à l’ère de l’individualité triomphante.
Je salue donc Mme Samoura en la félicitant de vive voix. Surtout en espérant qu’elle fera des émules non seulement au Sénégal mais à travers toute l’Afrique.
Son cas me permet de saluer aussi d’autres individus de notre pays qui ont fait leur percée sur la scène internationale par leur propre effort, tels que nos amis ElHadji Sy, premier africain Secrétaire général de la Croix Rouge, à Genève, ou Mouhammadou Diagne, un produit du Cesti et probablement la meilleure plume méconnue du Sénégal, qui est devenu Inspecteur Général du Fonds mondial de la Santé à Genève, en plus d’avoir été premier dans la compétition mondiale pour la comptabilité -excusez du peu!
Les talents individuels ont leur chance à saisir désormais, ils n’ont plus besoin d’un Etat intrusif pour porter leurs couleurs. L’individu, lui même, est devenu un acteur de plein droit en relations internationales. On est bien loin du modèle stato-centré que fut pendant des dizaines d’années l’Etat-nation depuis son instauration par le Traité de Westphalie de 1648.
On notera en revanche que dans cette ère des individualités d’autres brillent par leur implication dans des méfaits, y compris, à la différence de Mme Samoura, ces sénégalais mouillés jusqu’au cou dans les scandales qui secouent la fédération internationale d’athlétisme (iAAF), le Comité international Olympique (Cio) ou la Fifa, entre autres!
Chapeau, Madame !

PARTAGER

1 Commentaire

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here