XALIMANEWS : Le Sénégal est sur les rampes de l’émergence par ce qu’ayant accumulé cycliquement des taux de croissance qui répondent aux normes dites de l’émergence. La conviction est du Dr Cheikh Kanté, ministre chargé du suivi du Pse, qui présidait hier la rentrée inaugurale de l’excellence université africaine(Eua).
Le professeur Kanté est paru en toge hier pour livrer un cours magistral sur l’émergence au public venu nombreux assister à la conférence-débat sur « Matières premières et émergence. »
« Le problème de l’Afrique, ce ne sont pas les matières premières, mais le capital humain. L’Afrique est riche de ses matières premières », constate-t-il d’emblée. Le Dr Cheikh Kanté est convaincu que l’Afrique doit prendre en main son destin. Un fait que le Président Macky Sall a compris, selon Cheikh Kanté, en mettant le Sénégal sur les rampes de l’émergence.
« Macky Sall est en train de réussir son contrat social grâce au Pse. Le Sénégal est en métamorphose », lance-t-il dans les colonnes de l’Observateur.

3 Commentaires

  1. Quels sont les principaux critères pour désigner les pays émergents??
    La Croix , le 15/07/2014 à 17h20

    Il n’existe pas de critères types pour qualifier un pays d’émergent. Néanmoins les points les plus utilisés par les experts sont les suivants?:

    Une croissance économique potentielle?: elle doit être supérieure à 5 % sur le long terme.

    La démographie?: la population doit être jeune et éduquée et avec une croissance démographique notable. Pour certains économistes, posséder 100 millions d’habitants est un minimum afin de constituer un marché domestique important.

    Une économie diversifiée?: l’économie ne doit pas être dépendante des exportations de matières premières. Des secteurs comme l’industrie et les services sont donc développés.

    La stabilité politique?: les institutions politiques doivent être stables pour permettre la mise en place de politiques de longue durée (constructions d’infrastructures…).
    La question que nous Sénégalais devrions nous poser est celle-ci : Eu égard à ces conditions minimales exigée, le Sénégal est-elle sur la rampe de l’émergence. Si oui, dans combien d’années le Sénégal pourrait-il atteindre cette émergence?

  2. JE SUIS OBLIGEE DE POSTER A NOUVEAU CES QUELQUES LIGNES QUI ONT ETE CENSURES AU BOUT DE DIX MINUTES !

    Il n’existe pas de critères types pour qualifier un pays d’émergent. Néanmoins les points les plus utilisés par les experts sont les suivants?:
    Une croissance économique potentielle?: elle doit être supérieure à 5 % sur le long terme.
    La démographie?: la population doit être jeune et éduquée et avec une croissance démographique notable. Pour certains économistes, posséder 100 millions d’habitants est un minimum afin de constituer un marché domestique important.
    Une économie diversifiée?: l’économie ne doit pas être dépendante des exportations de matières premières. Des secteurs comme l’industrie et les services sont donc développés.
    La stabilité politique?: les institutions politiques doivent être stables pour permettre la mise en place de politiques de longue durée (constructions d’infrastructures…).
    Néanmoins, tout Sénégalais, là où il se trouve, doit se poser les questions que voici : Le Sénégal est-il dans la voie qui pourrait nous mener à l’émergence ? Si oui, les actes posés depuis ces quinze dernières années sont-ils suffisants et pertinents pour cette ambition ?

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here