Le plus grand événement sportif du continent africain a démarré hier au City Stadium de Johannnesburg devant un public clairesemé pluie oblige. La CAN 2013 (CAN de transition ou de connivence) marque le retour pour de bon des années impairs après les débuts de 1957 á 1965 jusqu’á la prochaine “innovation” de l’omnipotent Issa Hayatou et de son équipe. Selon les estimations prés de 6 milliards de téléspectateurs du continent et autour de la planète seront devant leurs postes de télévision et ce jusqu’au soir du 10 Février. Moins de treize millions de sénégalais bon gré mal gré feront partie de ces avides téléspectateurs maudissant le sort ou regrettant le fait de suivre cette compétition á la maison, dans les gradins sans les Lions devenus subitement anodins voire ordinaires. En attendant de revenir sur la scène continentale avec un nouveau coach, une plus grande humilité et beaucoup plus de mordant , les friands supporters des Lions vibreront pour différentes sélection á coup sûr. Comme il est de coutume ses dernières éditions cette CAN couronnera certainement l’équipe la plus joueuse, l’équipe qui se sera la mieux préparée physiquement, tactiquement et mentalement avec un brin de chance á la clé. Qui succédera á la Zambie d’Hervé Renard? la Côte-d’Ivoire sera t-elle enfin á la hauteur de son éternel rang de favori? Qui du Nigéria nouveau ou du Ghana omniprésent pourraient ravir la vedette et surprendre au final? Le Maroc,la Tunisie et l’Algérie peuvent-ils comme la grande Égypte gagner hors de leurs bases? Que nous réserve la sélection Cap-verdienne pour sa première CAN? Autant de questions auxquelles réponses seront apportées durant ces trois semaines de compétitions. En attendant place au jeu, dans la sportivité!

SINDO

PARTAGER

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here