Pour faire face á ses détracteurs après la leçon administrée par Hervé Renard et les Chipolopolos zambiens hier á Bata (défaite 1-2), le sélectionneurs national Amara Traoré sera seul. Seul contre ses certitudes d’avant CAN qu’ils défendait jalousement depuis plus de 18 mois sans céder á aucune critique sur l’aspect technique et son projet de jeu . Enfermé dans sa bulle du “je sais ce que je fais” et aidé par les résultats très favorables de ses poulains, sa méthode bon gré mal gré était presque devenu un modèle imposé et accepté par la majorité des footeux. Que pouvait-on lui reprocher après tout?

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here