XALIMANEWS: Invité de la RFM, le Président de l’Ong Jamra, lance un cri de cœur et alerte sur la circulation excessive de la cocaïne. Il dénonce notamment la force secrète des narcotrafiquants dans le pays et s’inquiète de la réaction « amorphe » de l’Etat.
« Il est inadmissible que le Sénégal soit le transit incontournable des tarcotrafiquants et que le coût des saisies, environ 1000 milliards de francs CFA, fasse la moitié du budget du Sénégal. Et ce n’est que la partie visible de l’iceberg. », a-t-il déploré.
Mame Mactar Guèye évoque les différents rapports sur la circulation de la cocaïne qui fait un état des lieux inquiétant notamment ces dernières années. Par ailleurs, il demande l’application de la loi 2007-31 Latif Guèye du 30 novembre 2007. Pour lui, cette loi est applicable aux narcotrafiquants plutôt qu’aux narco-dépendants, ces jeunes, rappelle-t-il, qu’on traque à tous les coins de rue et qui restent, selon lui, les victimes des précités.
« Il faut les laisser tranquilles ou plutôt arrêter de les envoyer à Rebeuss. Il faut les aider à guérir de ce mal. Ceux qu’il faut traquer, c’est plutôt des gros bonnets de ce pays qui, tapis dans l’ombre, sont au cœur du trafic de drogue au Sénégal », a-t-il dénoncé.

5 Commentaires

  1. Ce sont surtout des gens vicieux de L’ONG Jamra, des bandits crapuleux qui sifflent les jeunes filles aux Parcelles assainies. Jamra voudrait instituer un état islamique au Sénégal. Jamra est l’incarnation du diable

  2. jamra est une organisation facho et islamiste ; nous senegalais ne voulons pas vivre dans un etat islamique non merci pas de charia. non merci les fachos.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here