Comment faire de la publicité sur xalima.com ?


Publie le: Mercredi 28 novembre, 2012

Ciré Dia, président des assistants communautaires du Sénégal: « Toujours sous le soleil, les assistants communautaires en ont plus que marre, car dix ans suffisent… »

Imprimer Envoyer a un(e) ami(e)
Partager
Tags

Les assistants communautaires du Sénégal, dirigés par Ciré Dia, leur président national, ont fait entendre leurs voix à travers Thiès, en marchant du Lycée Malick Sy à la Promenade des Thiessois. Ils disent avoir plus que marre, d’être toujours considérés comme des travailleurs quotidiens. Ce qu’ils demandent, c’est d’être intégré dans la fonction publique, car la majeure partie d’entre eux, commencent à prendre de l’âge. Donc leur intégration permettra d’assurer leurs arrières. Rappelons que les assistants du Sénégal sont au nombre de 370, ils se demandent où se situe le problème ? Puisque, les lois ont été votées et les décrets signés. Pourquoi ce manque de considération, vu le travail colossal qu’ils assurent dans ce pays. Raison pour laquelle, leur Président s’adressant à la presse, a tenu à préciser. « Après notre réunion du 10 Novembre 2012 à Fatick, nous avons décidé de nous faire entendre. Tout d’abord en procédant à une marche pacifique. Si maintenant c’est la sourde oreille, nous allons enclencher un autre systéme qui sera plus rigoureux, et progressera si l’état ne réagit pas. Les raisons de cette marche, c’est par rapport à l’intégration des assistants communautaires dans la fonction publique, car depuis 2002 nous sommes dans les communautés, avec des contrats à durée indéterminée, qui n’existent plus dans ce nouveau monde. Ce que nous demandons au nouveau pouvoir, c’est d’être intégrés comme les autres, qui n’ont pas plus de mérite que nous. Les lois ont été votées et les décrets signés, que reste -t-il maintenant? A Fatick, il y a eu plus de dix décès, mais aucune prise en charge. Nous dénonçons rigoureusement le manque d’harmonisation de nos salaires. Le ministre sortant, Cheikh Habiboulah Dièye nous avait reçu, mais malheureusement, les pourparlers n’avaient pas encore commencé, mais avec la nouvelle ministre nous avons déposé une lettre de félicitations et une demande d’audience, mais jusqu’à présent, les vannes nous sont fermées. Dans cette lettre, nous avons dénoncé ce qui se passe dans les régions de Fatick, Kaffrine et Thiès, précisément à Mbour. Ce qui fait mal, nous vivons des difficultés, qui n’ont pas de répondant. Ce qui fait plus que marre, les autorités ne sentent pas nos complaintes ou font semblant de ne pas les sentir. Mais c’est sûr, que tôt ou tard, ils auront besoin de nous. L’assistant communautaire; c’est celui qui assure le travail administratif et financier de la communauté rurale. C’est lui qui est la courroie de transmission entre les populations et la collectivité locale. C’est lui gère l’état civil et les programmes de l’état en accord avec le président du conseil rural, pour dire; que tout le travail repose sur lui. Donc, nous attendons pour voir comment les nouvelle autorités vont réagir à notre égard ».
Frédéric Diallo Xalimasn Thiès.

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter de Xalima!!!
Votre e-mail: :
Comment faire de la publicité sur xalima.com ?

Pour vos besoins publicitaires, Contactez nous



A propos du site ou journal

Poster un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Comment faire de la publicité sur xalima.com ?

XALIMA SUR FACEBOOK

XALIMA ON FACEBOOK
Lire les articles précédents :
cheikh-yérim-tamsir
En prison, Cheikh Yerim Seck et Tamsir Jupiter Ndiaye partagent la même chambre.

Le transfèrement de Tamsir Jupiter Ndiaye, le chroniqueur de Nouvel Horizon, condamné à trois (3) ans de prison pour actes...

Fermer

Ciré Dia, président des assistants communautaires du Sénégal: « Toujours sous le soleil, les assistants communautaires en ont plus que marre, car dix ans suffisent… »