Pyongyang, 6 juin (ATCC) – La Représentation permanente de la République populaire démocratique de Corée (RPDC) auprès du Bureau des Nations Unies et d’autres organisations internationales à Genève a publié récemment un communiqué concernant l’enlèvement collectif des citoyennes de la RPDC, commis par les autorités conservatives sud-coréennes en avril 2016.

Le communiqué a rappelé que le criminel principal et les victimes de cet enlèvement ont témoigné dans leur interview de télévision le caractère d’intrigue de la « Défection collective des serveuses nord-coréennes » trompetée par les autorités sud-coréennes de Park Geun-hye.

Il a remarqué que la RPDC maintient toujours sa position de continuer à prendre des mesures nécessaires pour le retour de ses citoyennes, victimes du crime d’enlèvement complètement dévoilé, et de Mme. Kim Ryon Hwi qui a été dupée pour aller en Corée du Sud et qui désire ardemment retourner auprès de sa famille au Nord depuis bien des années.

Les autorités sud-coréennes doivent montrer leur volonté d’améliorer les relations nord-sud par la voie de reconnaître le crime inhumain commis par le pouvoir de Park Geun-hye, punir sévèrement les coupables de l’incident et renvoyer sans délai les citoyennes victimes au Nord, a remarqué le communiqué.

Il a noté surtout :

Le plus regrettable est que le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme (HCDH) et les autres organisations des droits humains de l’ONU ne prennent toujours aucune mesure nécessaire pour le retour des victimes de l’incident, en gardant le silence.

Le HCDH doit jeter l’attitude partiale et non équitable de prêter ses oreilles uniquement aux calomnies infondées des forces hostiles contre la RPDC et prendre les mesures nécessaires pour le retour immédiat des victimes de l’enlèvement, accomplissant ainsi sa mission et sa responsabilité.

ATCC : Agence Télégraphique Centrale de Corée

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here