XALIMANEWS : Les prisons sénégalaises et la situation des prisonniers inquiète.

En effet, le Comité des droits de l’homme des Nations Unies ne cache pas ses vives préoccupations.

Il se dit  » inquiet des conditions de détention avec un taux d’occupation de plus de 270% ». Cela est « notamment dû à une proportion élevée de la population carcérale en détention provisoire et par l’insuffisance des peines alternatives à l’emprisonnement prononcées par les juges ».

Pour les experts de l’Onu, il faudra trouver des solutions.

Et la première qu’ils proposent est d’introduire dans le dispositif du Code pénal « des peines alternatives l’incarcération condamné ».

De même, le Comité exhorte le Sénégal à « entreprendre des travaux de rénovation de la maison d’arrêt de Rebeuss.

Ils suggèrent également la construction de nouveaux centres de détention pour désengorger les lieux actuels de privation de libertés»

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here