XALIMANEWS : Le débat autour de la transparence des ressources pétrolières et gazières s’est invité aux journées scientifiques, sportives et culturelles du Bureau des élèves de l’Ecole polytechnique de Thiès. Et à cette occasion, le ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye, par ailleurs ex-pensionnaire de l’établissement, a revisité le contrat pétrolier qui a fait couler actuellement beaucoup d’encre et de salive dans le pays.  

« Dans ce contrat  qui fait beaucoup de bruits, nous attendons déjà sur le premier gisement 114 milliards de dollars en termes de revenus, partagés entre le Sénégal et la Mauritanie. C’est-à-dire qu’il y a un seul opérateur qui exploite le gisement des deux champs », indique le ministre de l’Intérieur.  Qui souligne que l’Etat compte s’impliquer dans toutes les étapes à travers une gestion transparente des ressources pétrolières et gazières. D’où selon lui l’adhésion du Sénégal à l’Itie, rapporte l’As.

Dans ce domaine, il révèle que « le titulaire du contrat qui fait la polémique est actuellement avec le Sénégal en arbitrage. Parce que nous lui avons retiré d’autres permis qu’il avait en 2011. C’est African Petrolum ».

2 Commentaires

  1. Drôle de pays, ce Sénégal ! On prend vraiment les populations, toute classe sociale confondue pour des idiots de première classe , et tous les gens d’en haut se taisent pour ne pas froisser le grand timonier qui pourrait leur faire changer de classe sociale par un seul acte ! Comment Aly N’gouye N’diaye, qui devait être au moins entendu par la justice, ne serai-ce qu’à titre de témoin pour le rapport que l’ont faux que lui et ses services ont présenté au président qui a signé sur ces bases fausses, peut venir donner « sa part de vérité ». C’est monsieur le procureur qui devrait avoir le courage et l’honnêteté d’entendre monsieur le ministre Aly N’gouye N’diaye pour dire pourquoi ce rapport a été maquillé!

Répondre à s Annuler

Please enter your comment!
Please enter your name here