XALIMANEWS : Le droit de retransmission exclusive de la Rts sera-t-elle remise en cause par la nouvelle télévision l’Obs Tv ?
La réponse reste délicate si l’on sait que les parties exhibent des arguments sans équivoque confirmant chacun son bon droit.

Le Groupe futur Médias semble ravir à la Rts les droits de diffusion de la Coupe du monde 2018 au Sénégal. Gfm a obtenu le jackpot grâce à Kwese Free Sports, la plateforme panafricaine de télévision dédiée exclusivement au sport et filiale du Groupe Econet, le géant Sud-africain des télécoms, accessible gratuitement dans plus de 13 pays. Le Sénégal sera servi par le biais de l’Obs Tv.
« Nous avons les droits Free qui nous offrent la possibilité d’avoir 32 matchs. Tous les matchs du premier et du second tour de toutes les équipes africaines qualifiées à la Coupe du monde (Sénégal, Maroc, Egypte, Tunisie et Nigeria). Annonce le Dg du GFM. Il a précisé cependant que l’Obs Tv et la Rts détiennent les mêmes droits et ce sont des droits non exclusifs au Sénégal.
Après la sortie de Mamoudou Ibra Kane, PDG du Groupe Futurs Médias, sur l’acquisition des droits de retransmission du Mondial 2018 en Russie par son Groupe, la RTS n’a pas tardé à réagir. C’est son directeur marketing et commercial qui a tenu à apporter la réplique à la télé de ‘’You’’. «La RTS est la seule télévision qui détient les droits d’exclusivité terrestre de la Coupe du monde au Sénégal », précise d’emblée M. Nguebane. Avant d’éclairer sur les types de droits proposés lors de cette compétition. « Il faut savoir qu’en matière de droits télé pour la Coupe du monde, il y a deux droits. Les droits terrestres qui sont destinés aux télévisions gratuites comme la RTS. Et les droits satellitaires pour les chaines payantes. La RTS a acheté les droits terrestres depuis le mois d’août. Il faut savoir qu’à cette période, l’équipe nationale était avant-dernière de sa poule et n’était même pas sûre d’aller au Mondial. Mais nous voulions être conforme avec notre slogan « le public notre raison d’être », avec l’acquisition des droits TV au Sénégal », ajoute Nguebane.
Alors quid des droits acquis par GFM via sa chaîne satellitaire L’Obs TV? « C’est du sabotage. On est habitué à ces sorties du genre à chaque Coupe d’Afrique et Coupe du monde, c’est les mêmes agissements. On était préparé à ces déclarations. Mais on reste concentré sur notre objectif qui est de servir le public sénégalais. La RTS est la seule chaîne détentrice des droits du Mondial Russie 2018. Aucune autre n’a le droit de diffuser les images sous peine de s’exposer à des poursuites », avertit le responsable de la Rts, qui brandit les documents exclusifs à cet effet.
Une bataille médiatique s’annonce donc dans les semaines à venir entre la mère qu’est la Rts et le dernier bébé du groupe Futurs Médias, l’Obs TV.
L’enjeu est avant tout financier. Car l’événement diffusé en mondovision va engendrer entre juin et juillet 2018 des retombées publicitaires colossales pour les chaines détentrices des droits. Il a aussi des relents de légitimité et de leadership entre ‘’l’éléphant statique, et le moustique ambitieux et prêt à relever un défi’’.
Affaire à suivre…

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here