[13:05, 9/11/2018] Damashu: XALIMANEWS : Le ministre de l’Intérieur a présidé hier, jeudi 8 novembre, à Dakar la réunion préparatoire du Gamou annuel de Médina Baye de Kaolack. Tous les services concernés estiment avoir pris des dispositions nécessaires pour le bon déroulement de cet événement. Dans le domaine de la santé, il est attendu du ministère de la Santé et de l’action sociale (MSAS) la dotation en médicaments, qui doit être effective bien avant le Gamou afin d’éviter les retards connus précédemment.

La mobilisation du camion médicalisé, de l’hélicoptère médicalisé et le renfort en personnels de spécialité sont également du ressort du ministère en charge de la santé. Il est également attendu une mobilisation d’un effectif suffisant de sapeurs-pompiers. Concernant le domaine de l’hygiène, la mairie va doter le service d’hygiène de produits phytosanitaires et de produits de désinfection, tout en étant assistée par le ministère de la Santé. Dans le domaine de l’hydraulique, l’implantation de 200 bornes fontaines publiques est prévue. La SENELEC et la SDE annoncent pour leur part la prise des dispositions nécessaires pour le bon déroulement de l’événement. Pour ce qui est de la sécurité, la gendarmerie et la police s’engagent à renforcer la sécurité routière à travers un jalonnement tout au long des grands axes et d’effectuer des opérations de désencombrement, quatre jours avant l’événement.

L’Ageroute s’est engagée à faire le profilage de la route latéritique avant le Gamou. A ce niveau, le comité d’organisation du Gamou de Medina Baye a profité de l’occasion pour attirer l’attention sur la mauvaise qualité des routes et a plaidé ainsi pour la construction des routes, notamment la route de Kawoone-forage Bous Bess, un plaidoyer qui, selon le comité, est lancé depuis 6 ans. Le comité d’organisation a déploré également l’absence notoire de la radiotélévision nationale (RTS), et a estimé qu’ils sont même obligés parfois de payer des télévisions privés pour la retransmission en direct.

A noter que le ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye, s’est dit ferme sur les dispositions sécuritaires par rapport aux pèlerins étrangers. Selon le ministre en charge de la sécurité, aucun pèlerin ne pourra accéder au Sénégal sans éléments d’identification, notamment sans un visa, rapporte Sud Quotidien.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here