XALIMANEWS : Les chauffeurs de la zone Cedeao assurant le transport des marchandises sur le corridor Dakar-Bamako ont crié leur ras-le-bol, hier à Sandiara. Lors d’un point de presse, ils ont lancé une alerte à l’endroit des autorités des deux pays sur les tracasseries des forces de l’ordre.
Après ma dénonciation, ils ont menacé de paralyser le trafic les jours à venir si rien n’est fait. A les en croire, la loi qui régit la circulation dans les Etats de la Cedeao interdit les tracasseries routières.
A l’occasion, les chauffeurs qui sont accusés à tort ou à raison d’alimenter le trafic de drogue, ont battues en brèche ses accusations. Et attestent que la faute incombe aux Etats qui à chaque fois qu’un convoyeur de drogue est arrêté et libéré après quelques moments de détention, livre l’As.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here