SENINFOS.COM- Les célébrités sénégalaises ne connaissent pas la crise, qu’elles soient du monde politique, de l’administration ou des affaires ; qu’elles exercent le pouvoir ou l’aient exercé dans le passé. Les inondations, les délestages ou encore les soucis pour l’éducation des enfants ou l’alimentation de la famille relèvent du cadet de leurs soucis. Ces VIP ne sont pas tenaillés par le prix du litre de gasoil à 707 Fcfa, le kilo de riz à 450 Fcfa, celui du sucre à 700 Fcfa…Et lorsqu’il s’agit de voyager par avion, ils choisissent les billets les plus chers, ceux qui se payent à plusieurs millions, et qui les mettent à l’abri des regards des passagers les moins fortunés.

Ainsi, la semaine dernière, SENINFOS. COM est tombé sur un fait insolite. Dans un vol de la compagnie Air France en provenance de Paris, pour Dakar, l’homme d’affaires Cheikh Amar était le seul passager de la 1ère classe. Ce richissime personnage, qui a acquis sa fortune récente avec le pouvoir d’Abdoulaye Wade, lequel l’a mis en orbite dans l’achat de matériels agricoles, l’octroi de terres à Dakar et plus récemment les phosphates de Matam, pouvait se permettre de payer un tel billet. Le coût : 4,8 millions Fcfa, pour un voyage Dakar-Paris-Dakar. Le prix d’une respectable voiture ou encore plus de cent fois le Smig au Sénégal…

Dans le même vol, ce soir-là, en classe business, où le billet s’échange quand même à 1,8 million Fcfa, se trouvaient Samuel Sarr, ministre-conseiller d’Abdoulaye Wade, Ibrahima Wade, secrétaire exécutif de la Stratégie de croissance accélérée (Sca), ou encore Me Mbaye-Jacques Diop, président d’honneur du Conseil économique et social.

Mais il n y a pas que ceux qui gèrent le pouvoir qui voyagent si cher. Quelques semaines auparavant, sur un vol de la même compagnie, votre serviteur avait noté la présence de Ousmane Tanor Dieng, mais aussi Cheikh Béthio Thioune et ses trois épouses bien calés à la classe business, celle-là où, on l’a déjà dit, le billet est à 1,8 million. Notons que sur la même compagnie, pour le même trajet, il est parfaitement possible de voyager au prix de 600 00 Fcfa, soit trois fois moins que la classe business, huit fois moins que la première où se pavanait, seul, le très liquide Cheikh Amar. Les prix de cette première classe sont tellement onéreux que beaucoup de compagnies aériennes tendent à supprimer cette…classe.

Abou Abel THIAM


PARTAGER

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here