L’ancien Premier ministre, tel un champion de lutte peinant à trouver un challenger, a lancé un retentissant défi au président Me Abdoulaye WADE.
Non contente des commentaires du leader du Parti démocratique sénégalais sur la dette du Sénégal, Aminata TOURE a indiqué ne pas vouloir verser dans la polémique. Ce qu’elle veut, c’est un débat tournant autour de questions économiques. «Vivement un débat contradictoire qui ne reposera que sur des faits et chiffres pour montrer preuve à l’appui que le Sénégal, malgré l’héritage financier lourd hérité en 2012, est sur une courbe économique et financière ascendante », avait-elle déclaré.
Défié par un juriste, l’économiste n’a guère l’intention de se défiler. En effet, le Président WADE accepte de faire face à Mimi TOURE afin de débattre de questions économiques. Et comme la responsable de l’Alliance pour la république le veut, il tient aussi à ce que ce soit un médium indépendant aux journalistes libres qui organise le face-à-face. Et, à ce sujet, WALF TV se positionne. Et, selon nos informations, le Secrétaire général national du PDS est tout à fait d’accord pour que Walfadjri l’organise.
Le coordonnateur de ladite télé, Moustapha DIOP, confirme et indique être tout à fait disposé à organiser le débat si Aminata TOURE est d’accord. D’ailleurs, précise-t-il, il n’est même pas à écarter qu’une autre télé soit associée à l’organisation dans le cadre d’une coproduction.
En attendant de prendre langue avec le camp d’Aminata TOURE, Moustapha DIOP se dit ouvert à toute collaboration permettant la tenue de ce débat qui pourrait être d’une grande utilité aux Sénégalais.
La balle est maintenant dans le camp d’Aminata TOURE. Elle qui a lancé le défi est attendue dans l’arène.

WALFNet

PARTAGER

9 Commentaires

  1. En effet ce débat ne se fera pas, car l’État trouvera une subterfuge pour ne pas engagé sa responsabilité et l’APR au pire ne prend pas ce risque.
    Toutefois, c’est un pas à avant, si celà eu lieue, car nous sommes fatigué de la politique politicienne.
    Maintenant basta…!

  2. Mimi Touré qui s’est présentée comme “docteur”, pour être ministre de la justice de Macky Sall n’a jamais eu un diplôme de docteur, en quoi que ce soit.

    Aminata Touré : entre mensonges et manipulations
    http://xalimasn.com/aminata-toure-entre-mensonges-et-manipulations/

    Aminata TOURE : entre mensonges et manipulations’’: la clarification de Mimi
    http://xalimasn.com/aminata-toure-entre-mensonges-et-manipulations-la-clarification-de-mimi/

    Mimi Touré persiste dans le mensonge Par Ibrahima Sadikh NDour
    http://xalimasn.com/mimi-toure-persiste-dans-le-mensonge-par-ibrahima-sadikh-ndour/

    Ce mensonge sur son CV, je présume que Macky Sall le savait. Seulement, pour le poste de ministre de la justice devant piloter le dossier de Karim Wade, Macky avait besoin d’un excellent menteur.

  3. C’est peut être Wade que la Mimi de Macky Sall ose démentir.
    Le FMI a déjà dit que l’endettement du Sénégal est élevé sans qu’un seul ministre de Macky n’aie osé lever le doigt., même si Macky a répondu que le FMI a surévalué cette dette. La preuve ici:
    http://www.jeuneafrique.com/475978/economie/senegal-le-fmi-sinquiete-de-lalourdissement-du-service-de-la-dette/
    La Banque mondiale a dit que l’endettement du Sénégal est excessive, aucun ministre de Macky n’a osé broncher. La preuve ici:
    http://www.setal.net/Niveau-trop-eleve-de-la-dette-du-Senegal-La-Banque-mondiale-tire-la-sonnette-d-alarme_a55244.html
    Moodys a dit que la dette du Sénégal est excessive, sans qu’aucun ministre de Macky n’ose éternuer. La preuve ici:
    http://www.leral.net/Moody-s-sur-le-fort-endettement-du-Senegal-L-Etat-doit-encourager-L-Investissement-prive_a214501.html
    Mais que Wade dise la même chose, et hop, Macky envoie son armée devant les médias.

  4. La justice face à laquelle Mimi Touré s’est débinée, parce que c’est tout un mur de mensonges qui sert de protection au régime de Macky Sall qui allait s’écrouler.
    Rappel.
    Macky Sall arrête, juge et condamne Karim Wade, au nom d’une juridiction (la CREI) qu’il affirme avoir été dormante jusqu’à ce qu’il la réveille. Pour assurer ce sal boulot, Macky Sall instrumentalise Mimi Touré, Alioune Ndao (qu’il limogera en plein procès) et le juge Grégoire.
    Me Doudou Ndoye explique, preuve à l’appui que la juridiction que Macky dit être dormante n’est pas en sommeil, mais morte, inexistante. Me Ndoye prouve que c’est lui même, en tant que ministre de la justice, qui avait initié la suppression de la juridiction que Macky Sall dit dormante. Elle n’existe donc pas parce qu’il y a une loi qui liste toutes les juridictions du Sénégal et qui entend que tout ce qui ne fait pas partie de la liste n’est pas juridiction du Sénégal. Par conséquent, l’échafaudage mis en place par Macky Sall pour faire croire à une justice n’a aucun droit pour prononcer un verdict dans le Sénégal.
    Pour faire croire à leur ingénieux montage judiciaire, ils font répéter à leurs médias que cette cour est tout ce qu’il y a de plus légale. Mimi Touré répond à la cour de la CEDEAO, qui disait que Karim, en tant qu’ancien ministre, ne peut être jugé que par une haute cour de justice, que le Sénégal n’a pas d’injonctions à recevoir d’elle.
    La suite de l’histoire donnera raison à Me Ndoye, et à la CEDEAO, sur tout le pouvoir de Macky et de ses obligés.
    1- Parallèlement à la CREI, Macky Sall a été instruit par la CEDEAO de mettre en place un tribunal dit africain qui aura une compétence unique, dans un délai unique, pour un cas unique, celui de Habré. Et Macky s’exécuta devant une “injonction de la CEDEAO faisant ainsi mentir Mimi Touré. Et c’est Mimi qu était encore chargée de concrétiser son propre mensonge en allant à l’assemblée nationale pour faire voter la loi qui mettre en place la juridiction qui jugera Habré.
    2- Devant l’assemblée nationale, Mimi Touré dit qu’elle veut que les députés votent la modification de la loi qu liste les juridictions du Sénégal, pour y introduire la nouvelle juridiction qu’elle veut pour Habré, parce qu’autrement elle ne pourra pas exister. Toute juridiction du Sénégal doit obligatoirement figurer sur cette liste. Mimi Touré venait de donner raison à Me Doudou Ndoye, et à démentir son président qui continuait de répéter que la CREI était dormante alors que jusqu’à ce jour elle ne figure pas sur la liste.
    3- Mais dans ce travail de Mimi Touré, elle s’est arrosée des compétences qui n’étaient siennes. Dans le processus devant mettre en place la justice unique pour Habré, elle avait pris la place du ministre Aliou Badara Cissé (actuel médiateur), pour faire ce que ce dernier devait faire sans délégation de pouvoir de ce dernier. Les avocats de Habré déposèrent plainte contre elle, l’accusant de faux et usage de faux, de falsification de documents et signatures.
    Pour ne pas se présenter devant la justice, et répondre de toutes ces accusations, Mimi Touré déclara qu’en tant qu’ancienne ministre, elle ne répondra que devant une haute cour de justice. Elle venait ainsi de donner encore raison à la CEDEAO, et d’afficher les mensonges de leur pouvoir de légionnaires.

  5. Je suis vraiment désolé de constater que les arguments de XEME et Halile Boye sont remplis de non dit et de mensonge nourris de haine et d’incohérence : Dire que Macky Sall à enf”rmé Karim Wade c’est vraiment une tres grand mensonge .
    Oui nous sommes pour un debat honn=”te et réaliste mais Walf TV n’est pas indiqué pour porter le plateau du débat car Walf Tv Sydi Lamine Niasse doit de l’argent aux contribuable qu’il ne veux pas payé donc Walf TV est disquqlifié pour organiser ce plateau de débat.
    Nous ne sommes pas des militants de APR ni de Benno Bok Yakar nous sommes des citoyens apolitique mais nous sommes té moyens de la gestion de l’encien pouvoir WADE ET LE P DS ET SES ALIES nous avions vu tout ce qui c’est passé avec l’argent du contribuables , nous étions victime de l’arogance de ce pouvoir de Wade et de son fils Karim qui étais pas connu du pays , qui n’avait pas participé au combat pour le peuple et qui finalement est devenu un arriviste dans notre pays pour voler nos biens détruire les honnétes citoyens qui ce sont bqttus pour mettre en place leur entreprise comme JEAN LE FEVRE et d’autre comme Youssou Ndour que Karime avait tanté de combatre pour simplement vouloir acheté Gfm est que le brave Youssou Ndour lui avait dit non alors maintenant pourquoi doivent ton avoire peur d’un débat avec Wade oui nous disons oui pour un débat organiser par un organe de TV indépendant avec des journalistes indépendants et des économistes indépendant pour éclaire les Sénégalais sur la gestion de l’encien régime avec Wade et sur la gestion de l’actuel régime avec Macky Sall là nous verrons la différence et la vérité . Mais nous savons tous que Wade avait dit que celui qui va lui succéder ne pourra pas payé les salaires pour trois mois cela veux dire qu’il Wade et son gouvernement et ses alliés ont mis le pays en banqueroute et à genoux alors MIMI TOURE a parfaitement raison car nous sommes convaincu que Wade ne sortira pas vainqueur alors il sera pris dans son propre piège.
    Wade devrais ce repose et de comprendre que son fils ne sera jamais un président de la république du Sénégal car nous peuple avertis savent bien que Wade et son fils Karim et le PDS et ses allies sont tous des voleurs , des menteurs des manipulateurs voila la vérité:.

    • Macky Sall a enfermé Karim Wade, Macky Sall l’a jugé et condamné. Puis Macky Sall l’a libéré en lui confectionnant un passeport en prison, il a mis un avion à sa disposition et a négocié avec Dubaï l’exile de Karim. Il faudra être d’une malhonnêteté illimitée pour nier ces faits.

  6. @rebel Ah je meurs ! Le brave Youssou Ndour ! Dites lui de payer ses impôts et d’arrêter les arnaques qu’il tente de défendre en s’installant au pouvoir. Si Walf n’est pas qualifié ce sera difficile de qualifier GFM qui ne paie pas ses impôt non plus avec la complicité de Macky Sall. Au fait qui connaissait Aliou Sall avant 2012 ? A part sa famille proche et ses amis ? Pas le sénégalais lamba en tous cas…

  7. Vivement ce débat d’utilité publique:
    1. Wade: professeur agrégé en droit; ancien doyen de la faculté de droit de l’ucad; professeur agrégé en économie; avocat inscrit au barreau de dakar; ancien député et Président du groupe parlementaire du PDS; ancien Président de la république; premier parti de l’opposition PDS du Sénégal crée en 1970; secrétaire général du PDS; Père des alternances democratiques du Sénégal en 2000 par ses combats historiques; Père des qualifications du Sénégal en coupe du monde en 2002; Père des grandes infrastructures du Sénégal comme l’AIBD; Aucun décret de nomination dans sa longue vie; Self made man.

    VERSUS

    2. MIMI Toure: Sortie de nulle part; illustre inconnue; doctorat contesté; connue par un décret de ministre et un décret de pm.

    Soyons sérieux les gars!

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here