L’universitaire et philosophe Aminata Diaw Cissé est décédé dans la nuit de jeudi au vendredi 14 avril à Dakar, des suites d’une maladie.

Enseignante au département de Philosophie de l’UCAD, Aminata Diaw Cissé a fait les classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE) françaises et a poursuivi ses études à l’Université de Nice (France) où elle a soutenu sa thèse de troisième cycle de philosophie.

Elle a ensuite intégré, en 1986, le département de philosophie de la Faculté des lettres et sciences humaines (FLSH) de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD) où elle dispensait le cours de philosophie politique.

Elle fut présidente de la sous-commission Sciences humaines et sociales de la Commission sénégalaise pour l´UNESCO) et vice-présidente de la West African Research Association.

Responsable des rencontres et échanges de la Biennale de Dakar en 2004, Aminata Diaw Cissé a également été la directrice de l´animation culturelle et scientifique au Rectorat de l´Université Cheikh Anta Diop de Dakar.

Elle a de même occupé les fonctions de responsable du Centre de recherches philosophiques et épistémologiques de l’École doctorale Études sur l’homme et la société et vice-présidente de la commission scientifique du CODESRIA.

Aminata Diaw a publié, pour le compte du CODESRIA, une monographie intitulée « Démocratie et logiques identitaires en Afrique’’.

Elle est en outre l’auteur de « Women Writing Africa » (volume Afrique de l’Ouest et Sahel), un ouvrage publié à la Feminist Press de New-York, en collaboration avec Ei Sutherland Addy

Parmi ses écrits, l’on relève des articles sur le politique en Afrique, la philosophie politique, les femmes, entre autres publications.

lignedirecte.sn

PARTAGER

1 Commentaire

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here