XALIMANEWS :  L’auto saisine du procureur de la République n’y fait rien. La famille d’Amar Mbaye a décidé de porter plainte contre X pour que lumière jaillisse de cette mort qui défraie la chronique dans la capitale du rail.

oulanger qui a été violement abattu samedi dernier au cours d’une patrouille de police, repose désormais au cimetière Madoky du quartier Grand-Thiès. Après les résultats de l’autopsie faite à l’hôpital Le Dantec de Dakar, le certificat de genre de mort délivré par le médecin légiste fait état d’une mort consécutive à un traumatisme cervico-facial avec plusieurs fractures et une hémorragie interne et externe en abondance. Cette formalité nécessaire à l’enquête remplie, les parents ont pu recevoir l’autorisation d’enlever le corps de la victime pour les besoins de son inhumation. Une cérémonie funéraire largement suivie par une foule monstre de collègues boulangers et conducteurs de motos Jakarta mais aussi de parents et d’amis qui ont pris d’assaut la mosquée pour se recueillir sur le corps du disparu et prier pour le repos de son âme avant de l’accompagner à sa dernière demeure. Moments de recueillement certes mais de douleur intense. Une douleur non contenue qui se lisait sur tous les visages imprégnés de larmes.

 La même atmosphère de tristesse et de douleur régnait dans la maison mortuaire. Une atmosphère malgré laquelle le père de famille, Mafatim Mbaye, a fait face à la presse pour dire sa satisfaction quant aux résultats de l’autopsie. «Ce que l’autopsie a révélé, même si nous ne pouvons nous prononcer là-dessus pour des raisons de secret de l’enquête, nous donne entière satisfaction», dit-il. Et de poursuivre pour annoncer que le procureur s’est autosaisi et qu’en conséquence, il espère que toute la lumière sera faite sur cette affaire. Car, fait-il savoir, au-delà de l’auto-saisine du procureur, la famille a décidé de porter plainte contre X. Surtout que, selon lui, certaines versions des faits relayées depuis n’engagent que celui qui les distille.

Quant au frère du père du défunt, il saisira l’occasion pour demander une prise en charge de la veuve d’Amar Mbaye qui est en état de grossesse. Une demande acceptée derechef par le gynécologue Pape Amadou Ndiaye par ailleurs Pca du Fongip. Ce dernier promet une prise en charge de la veuve par son cabinet jusqu’à son accouchement. Une promesse suivie de celle du chargé de mission au Conseil économique, social et environnemental qui, au nom de la présidente Aminata Touré, s’engage à la prendre en charge à travers l’allocation d’une bourse sociale qui prendra effet à partir de ce mois d’août.

Pour l’heure et malgré toutes ces promesses, ce qu’il y a à retenir c’est qu’après l’enterrement, les conducteurs de Jakarta ont repris leur mouvement d’humeur en sillonnant les artères de la ville avant d’aller au niveau de la police des Parcelles assainies où des affrontements entre policiers et forces de l’ordre étaient signalés au moment où ces lignes étaient écrites.

avec walfnet

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here