Premier médicament oral indiqué dans les troubles de l’érection, le Viagra était initialement destiné au traitement de maladies cardiovasculaires.
Il y a tout juste 20 ans, une pilule bleue en forme de losange s’apprêtait à faire son entrée sur le marché pharmaceutique américain et, dans le même temps, à révolutionner la vie sexuelle de millions d’hommes à travers le monde. Approuvé le 27 mars 1998 par l’Agence américaine du médicament (FDA), le médicament produit par le laboratoire Pfizer a depuis lors fait l’objet de 65 millions d’ordonnances et a été vendu à des milliards d’exemplaires.

À l’origine, le Viagra n’était pourtant pas destiné à traiter les dysfonctionnements érectiles. Le citrate de sildénafil – nom chimique du Viagra, connu pour sa capacité à dilater les vaisseaux sanguins, a d’abord été testé par le laboratoire Pfizer pour soigner l’angine de poitrine. Mais au fil des essais cliniques, la molécule s’est révélée insuffisamment efficace pour soigner cette maladie due au rétrécissement des artères chargées d’alimenter le cœur en oxygène. Par contre, un effet secondaire inattendu a attiré l’attention des chercheurs: chez certains participants, la prise du médicament s’accompagnait d’érections jusqu’à plusieurs jours après la prise du traitement.

Le Figaro

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here