La Chambre d’accusation va statuer ce mardi sur la demande de liberté provisoire de Bamba Fall et de ses neuf coïnculpés écroués dans l’affaire de la casse de la Maison du Parti socialiste. Le maire de la Médina et ses coprévenus doivent beaucoup prier pour que les juges d’appel ne suivent pas le parquet général. Car celui-ci veut que les inculpés restent en prison. Lors de l’audience de jeudi passé, le substitut Abdou Karim Diop a requis la confirmation de l’ordonnance de refus du Doyen des juges d’instruction rendue le 21 février dernier. Mais pour la défense, tous les prévenus doivent être libérés car il y a violation de la loi vu qu’il y a déchéance de la procédure, puisque le dossier a été enrôlé par le parquet général hors délai. Alors que la requête a été introduite depuis le 21 février dernier, le dossier n’a été enrôlé que le jeudi 23 mars et l’affaire mise en délibéré pour aujourd’hui. Or, selon les avocats, la Chambre d’accusation devait statuer dans le mois, à savoir la date du 21 mars au plus tard.

Compte tenu de ces arguments, les conseils des inculpés considèrent qu’il y a une violation de la loi, et la libération d’office de leurs clients s’impose. Les juges donnent le dernier mot aujourd’hui.

lignedirecte.sn

PARTAGER

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here