XALIMANEWS: On le savait polyvalent (finances, droit, journalisme, agriculture, pétrole) Aliou Sall a décliné une autre de ses facettes ce lundi 24 juin 2019 : C’est un grand acteur.

Il avait en effet convié les journalistes pour une conférence de presse, ces derniers ont eu droit à une mise en scène de premier ordre où rien n’a été laissé au hasard : A commencer par le cadre.

La logique aurait voulu qu’il s’adressât à l’opinion, au siège de la Caisse de dépôt et de Consignation, puisque c’est de sa direction qu’il démissionne.

Il préféra la mairie de Guédiawaye où en bon politicien, il a suscité une « manifestation spontanée » de ses militants venus s’opposer à sa démission.

Qui plus est, avec la mobilisation des forces de l’ordre qui s’étaient déployées sur les lieux, Aliou Sall pouvait facilement accéder à la mairie pour faire sa conférence de presse.

Prétendre qu’il a été empêché par les populations de Guédiawaye, relève du fantasme.

Jurer la main sur le Coran et devant la caméra qu’il est innocent est tout aussi puéril, inconvenant et improductif.

Nous sommes dans un état laïc et les problèmes de justice se règlent au tribunal des hommes, comme ce fut le cas de Karim Wade et Khalifa Sall.

La justice Divine viendra à son heure.

Serigne Mbacke Ndiaye
Source nouvel horizon

2 Commentaires

  1. Ce qu’il faut faire maintenant c’est obliger la bande des 4 tirailleurs de la BBC et leurs nébuleux amis « société-civileurs » d’apporter leurs preuves au procureur. C’est la seule chose que tout le pays attend et rien d’autre ! Aliou Sall a été responsable en démissionnant et répondra certainement au procureur, c’est la suite logique de sa démission, mais il faut obliger les autres guignoles affairistes de suivre son exemple. Car on ne peut pas être un ancien PM qui supervisé, ordonnancé et contresigné tous les contrats pétroliers, pour ensuite refuser de rendre compte devant la justice comme Aliou Sall. On ne peut pas être un ancien ministre de l’énergie qui a chanté partout les avantages des mêmes contrats pétroliers, qui a eu des réunions privées avec des multinationales pétrolières, puis revenir les dénoncer seulement après avoir été défenestré ! On trompe le peuple quelque part. Mais cette démission est une aubaine pour démasquer définitivement certains opposants-affairistes et société-civileurs cupides qui sont encore sonnés du vote des sénégalais le 24 février qui a ruiné leur rêve de poussal ma toog… La bataille ne fait que commencer…

  2. Il faut maintenant obliger la bande des 4 tirailleurs de la BBC et leurs nébuleux amis « société-civileurs » d’apporter leurs preuves au procureur. C’est la seule chose que tout le pays attend et rien d’autre ! Aliou Sall a été responsable en démissionnant et répondra certainement au procureur, c’est la suite logique de sa démission, mais il faut obliger les autres guignoles affairistes de suivre son exemple. Car on ne peut pas être un ancien PM qui supervisé, ordonnancé et contresigné tous les contrats pétroliers, pour ensuite refuser de rendre compte devant la justice comme Aliou Sall. On ne peut pas être un ancien ministre de l’énergie qui a chanté partout les avantages des mêmes contrats pétroliers, qui a eu des réunions privées avec des multinationales pétrolières, puis revenir les dénoncer seulement après avoir été défenestré ! On trompe le peuple quelque part. Mais cette démission est une aubaine pour démasquer définitivement certains opposants-affairistes et société-civileurs cupides qui sont encore sonnés du vote des sénégalais le 24 février qui a ruiné leur rêve de poussal ma toog… La bataille ne fait que commencer…

Répondre à Lemzo Annuler

Please enter your comment!
Please enter your name here