Le directeur général de la police du Burkina Faso, Jean Bosco
Kienou, a indiqué à l’agence Associated Press que les événements en
cours à Ouagadougou avaient « la forme d’une attaque
terroriste ».Sur ce, l’attaque a créé un vent de panique dans la ville.
Le centre-ville a été déserté et les commerces et les lieux de travail
ont été fermés. La situation reste toujours confuse.

 

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here