XALIMANEWS- Alors que la mobilisation prenait forme petit à  petit, des jets de pierres provenant de l’intérieur du campus social de l’université Cheikh Anta Diop de Dakar, sont intervenus  pour disperser une partie de la mobilisation. Certains membres du mouvement Nio Lank ont riposté avant l’intervention des forces de l’ordre qui ont finalement calmé les ardeurs.

La mobilisation se poursuit à la petite porte  de l’Ucad sous l’escorte des éléments du groupement mobile d’intervention (GMI)

Dakaractu

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here