Le nombre de migrants arrivant en Espagne par la mer, en canot ou même en jet-ski, pourrait dépasser cette année celui des arrivées en Grèce, a estimé jeudi l’Organisation internationale pour les migrations (OIM).

Phénomène inédit en Espagne, des dizaines de migrants ont débarqué mercredi au milieu des touristes sur une plage proche de Cadix, après avoir franchi le détroit de Gibraltar. Sur une vidéo amateur mise en ligne jeudi, on les voit descendre en vitesse d’un canot pneumatique pour remonter la plage dite “des Allemands” en courant.

Le même jour, une douzaine d’autres sont entrés en scooter des mers dans les eaux territoriales de l’enclave espagnole de Ceuta, au Maroc, et l’un d’entre eux s’est noyé avant d’atteindre la plage, a indiqué la préfecture de Ceuta. “Nous n’entendions pas beaucoup parler de l’Espagne, mais cette année c’est le cas”, a déclaré à l’AFP Joel Millman, porte-parole de l’OIM, une agence des Nations Unies basée à Genève.

“L’Espagne pourrait dépasser la Grèce cette année”
Le gros du flux de migration continue de passer par l’Italie, mais “l’Espagne pourrait dépasser la Grèce cette année”, a-t-il ajouté.

D’après les chiffres de l’OIM, 8.183 migrants avaient débarqué en Espagne au 6 août, soit plus de trois fois plus que les quelque 2.500 enregistrés l’année dernière à la même époque. Au 6 août, 11.713 étaient arrivés en Grèce par la mer.

PARTAGER

1 Commentaire

  1. Honte aux dirigeants africains. En plus de leurs images non reluisantes en Afrique diffusée sur toutes les chaînes du monde, privant le respect à ses ressortissants, ils forcent les enfants d’Afrique à produire ces images spectaculaires qui traduisent à la fois la tragédie, la comédie, la honte. On nous parle d’offense au chef de l’état. Quoi faire avec cette offense à l’intégrité territoriale d’un autre pays? L’Espagne et l’Europe, devraient-elles poursuivre et emprisonner les dirigeants africains pour offense à leur intégrité territoriale et à leur souveraineté?

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here