Le gouvernement mettra sous peu des terrains à la disposition de la diaspora a annoncé, samedi à Dubaï, le chef de l’Etat Macky Sall lors de sa rencontre avec la communauté sénégalaise des Emirats.

“Nous allons mettre sous peu des terrains à la disposition de la diaspora avec toutes les facilités. Il faudra s’organiser pour cela. Et tout cela se fera dans la plus grande transparence”, a dit en wolof Macky Sall qui recevait la communauté sénégalaise des Emirats en marge du 5e Sommet mondial des gouvernements qui s’ouvre ce dimanche.

L’accès à l’habitat est une des principales doléances soulevées par la communauté sénégalaise lors de cette rencontre qui s’est déroulée en présence des ministres Amadou Ba (Economie), Aly Ngouille Ndiaye (Industrie et Mines), de l’ambassadeur du Sénégal aux Emirats, Ibrahima Sori Sylla, entre autres.

Macky Sall a salué la mise sur pied de la coopérative d’habitat des Sénégalais des Emirats arabes unis (COHSEAU).

Face au chef de l’Etat, les Sénégalais ont soulevé des doléances liées aux bourses, à l’ouverture d’un centre de vote aux Emirats, à la création d’une école sénégalaise, etc.

Le président de la République qui a salué l’apport de la diaspora dans le développement du Sénégal est longuement revenu sur la politique mise en œuvre par le gouvernement notamment le Plan Sénégal émergent (PSE) qui a fait l’objet d’une projection.

Il a également parlé du PUDC et d’autres programmes comme la Couverture maladie universelle (CMU), les bourses de sécurité familiales, soulignant que le gouvernement poursuit une “politique de réduction des inégalités sociales”.

Le rôle du Sénégal dans le règlement de la crise gambienne a été salué par de nombreux intervenants lors de la rencontre dont un Gambien.

PARTAGER

5 Commentaires

  1. Quand on parle d’apport des Sénégalais de l’extérieur dans le développement de notre pays, cela me fait rigoler ! Quand un Sénégalais de l’extérieur envoie de l’argent chaque mois à sa famille, à ses amis restés au pays, c’est exclusivement pour les repas de sa famille ou alors pour le mettre dans la construction de sa villa ! Voilà plus que quarante ans que j’envoie en moyenne 200.000 FCFA chaque mois, plus lors des fêtes, et le tout est dans les ventres ! Si on donnait à chaque Sénégalais deux millions de FCFA à dépenser, on peut affirmer que les 70% seraient pour l’achat de produits importés d’Europe, d’Asie et du Maghreb ! Ce sera pareil avec l’argent que vont générer le pétrole et le gaz ! Nous ne fabriquons que dalle que les autres désirent, ou ont besoin, c’est ça le malheur du Sénégal qui risque de durer au moins cent ans encore !

    • ENCORE UN GRAND MERCI MÊME SI ONT PASSENT POUR DES NAÏFS…… DANS UN SENEGAL DE “JDIROO” ET DE “N’DIOUBELANG” ….BONJOUR VIOLENCE….DEMAIN….!

  2. Maimoune d’accords avec vous mais nous aussi qui sommes a l’etranger un jour il faut que nous ayons le courage de rentrer et faire bouger les choses.Ca bouge aux pays pourtant avec ceux qui sont restes au pays.
    C’est vrai qu’il faut mettre l’accent sur la production surtout agricole comme ca tout cet argent envoye par la Diaspora, au moins une bonne partie reste au pays pour resorber la balance commerciale.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here