1 / la menace selon laquelle toute personne qui divulgue un document estampillé secret tombe sous le coup de la loi. Autrement dit même les enquêteurs ne pourront faire état du rapport de l Inspection Générale d État. Quelle crédibilité pour une enquête sur les suspicions réelles ou présumées relativement a l octroi des permis de recherches et d explorations pétrolières si une enquête aussi exhaustive et professionnelle de l IGE était occultée ?

– 2 Le risque que la journaliste Mayeni Jones de BBC ne soit pas amenée a verser dans les éléments de l enquête les documents qu elle a brandi a travers son reportage intitulé  » Sénégal scandale a 10 Milliards  » . Pourtant il était possible aujourd’hui d autonomiser l enquête a partir de ces 2 points incubateurs. L appel a témoins aussi spectaculaire soit il ne devait a notre avis constituer même un palliatif suppletif au regard du potentiel disponible.

Assane Dioma Ndiaye

1 Commentaire

  1. Macky est loin d’être intéressé par la manifestation de la vérité.
    Pensiez vous que Alioune Sall sera traduit devant les juridictions sénégalaises sous le règne de son frère?
    Bassirou est saisi pour étouffer le sallacase et c’est d’ailleurs ce qu’il a reconnu lorsqu’il dit que les autorités l’ont saisi….
    À l’heure des ntic comment peut-il espérer interdir aux gens de parler du sallacase?

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here