XALIMANEWS ; Le dialogua va débuter aujourd’hui à l’hôtel Ngor Diarama.
Aly Ngouille Ndiaye, qui va présider le dialogue, ne va pas réussir à réunir toute l’opposition dans cette rencontre.
Si Idrissa Seck, Issa Sall et Ousmane Soko ont répondu présent à cette rencontre ce n’est pas le cas pour le parti de l’ancien président de la République du Sénégal Abdoulaye Wade et le camp de l’ancien maire de Dakar, Khalifa Sall, qui refusent de répondre présents à cette rencontre.
Le dialogue est-il entrain de diviser l’opposition ?
Barthelemy Diaz, après le lancement du dialogue national par le président Macky Sall au lendemain de sa réélection, déclarait : « nous allons participer à ce dialogue que si l’otage qu’est Khalifa Sall soit libéré ». La libération de Khalifa semble être la Cie pour permettre à Barthelemy Diaz et Cie de participer au débat. Hier Babacar Thioye Ba, un des lieutenants de l’ancien maire de la ville de Dakar, avait confirmé que les khalifistes ne participeront pas au débat politique. Le PDS de Me Abdoulaye Wade a posé des conditions pour participer au dialogue. Hier le pape du « sopi » affirmait : « le PDS prend acte de la volonté du Chef de l’État Macky SALL d’engager un dialogue politique, il n’est pas acceptable que cette réunion soit présidée par Aly Ngouille NDIAYE ». Me Wade a aussi rappelé que le PDS n’est pas contre le dialogue politique, mais qu’une telle réunion devrait être présidée par une personnalité crédible, neutre, indépendante, consensuelle et respecté, par la libération immédiate de Khalifa SALL et par la révision du procès de Karim WADE, en application des décisions de justice internationale condamnant l’État du Sénégal.
Si certains sont pour le dialogue, d’autres imposent des conditions pour être présents.
Reste à savoir si la libération de Khalifa et le retour de Karim seront prévus à la fin de cette rencontre ?

PID

1 Commentaire

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here