XALIMANEWS: La problématique des « fake news » ou fausse information a fait l’objet d’un panel hier, la maison de la Presse, sur l’initiative de l’agence Africa Check. Le constat des panélistes est que le « fake news » sont un fléau anti-démocratique en essor.
Le secrétaire général du SYNPICS a lui déclaré: «  les journalistes doivent reprendre les fondamentaux du métier, procéder aux recoupements nécessaires, faire tout pour ne pas publier de fausses informations. C’est un impact négatif naturellement, puisque ce qui fait la force du journalisme c’est la crédibilité des productions qui sont mises du public ».
« Autrefois, les gens étaient prêts à jurer, parce que simplement ils ont entendu l’information à la radio. Il te disait en wolof: « aiii radio lako degué ». Aujourd’hui quand une information sort de la presse, la première chose que les gens font, c’est dire attention l, c’est la presse qui l’a dit », a constaté Bamba Kassé

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here