16:58 Khalifa Ababacar SALL apporte la réplique au procureur qui a invoqué la facture de téléphonie de la Ville de Dakar qui est de 400 millions.
KAS : A la Ville de Dakar depuis 2009 nous avons mis en place le projet internet scolaire avec l’installation de salles informatiques et l’interconnexion des feux tricolores.
Donc pour cinq la facture globale de ces deux projets est amortie dans les factures de la SONATEL. Je précise aussi à ce jour que je n’ai pas de ligne mobile payée par la ville ni aucun membre du conseil municipal, ou agent de la Ville de de Dakar, pour les lignes fixes les crédits sont plafonnés même celui du maire.

16:36 Les avocats de la défense déposent des justificatifs pour l’installation d’équipements solaires dans plus de 60 lieux de culte (mosquées et églises) à Dakar d’une valeur de 220 millions.

12:54 Bocoum à Me Moustapha NDOYE
Me NDOYE : Est-ce que vous reconnaissez avoir validé et accepté tous les documents qui ont été fournis ?
Bocoum : OUI, car quand tout est validé c’est de ma responsabilité.

12:44 Bocoum à Me Moustapha NDOYE
Me NDOYE : Vous actuellement comptable des grands projets à la présidence de la république l’ordonnance de renvoi du doyen des juges vous accuse d’association de malfaiteur que dites-vous sur cela ?
Bocoum : Je ne me suis jamais entendu avec qui que ce soit pour commettre un crime économique. Toutes les actions que j’ai posées ce sont faite dans le respect de la réglementation. Je n’avais pas le droit de refuser ce mandat.
Dans le mandat de paiement il n’est nullement mentionné du riz ou du mil mais « alimentation de la caisse d’avance ».
Ce que dit l’ordonnance de renvoi n’est pas conforme à la réalité.

12:34 Bocoum à Me Abdou Dialy KANE
Me KANE : les fonds en cause (la caisse d’avance) appartiennent à qui ?
Bocoum : Ces fonds appartiennent entièrement à la collectivité locale.

12:28 Khalifa SALL à maitre Seydou DIAGNE sur les chefs d’accusation
J’ai fait en 2009 ma déclaration de patrimoine consultable sur internet. En 2014 j’ai fait une autre déclaration de patrimoine à l’OFNAC entre les deux ce qui a déclarations ce qui a évolué dans mon patrimoine c’est deux terrains l’un à Yenn, l’autre à Popoguine qui m’a été offert par le maire de cette commune.
J’ai trois compte bancaire le premier à la BHS avec 600 000 FCFA, le deuxième c’est à la BICIS depuis 34 ans au moins dans ce compte je reçois mes émoluments au Sénégal avec deux sous comptes de 12 millions et 5 millions, le troisième est à la BNP Paris bas depuis plus de 35 ans au moins il sert pour les études de mes enfants et mes consultances à l’étranger (ONU, UNION AFRICAINE…) il y’a deux sous comptes l’un à 80 milles euros et l’autre en dollar pour une somme de 50 milles dollar avant mon emprisonnement il y’a 11 mois.

12:03 Khalifa Ababacar SALL à Me Borso Pouye
En allant répondre à la convocation de la BAG ce n’était pas en tant que témoin. Quand je suis arrivé à la ville du secrétaire général aux directeurs et chef de services je n’ai changé personne comme au ministère car pour moi changer un directeur c’est lui faire des reproches.
Je confirme n’avoir jamais reçu madame TRAORE secrétaire de MBAYE TOURE car la ville cumule 4000 agent, je ne pouvais pas recevoir tout le monde.

11:51 Bocoum à Me Borso Pouye
Me Borso : Quels sont vos fonctions actuelles ?
Bocoum : J’ai eu une promotion, je suis maintenant comptable public des grands projets.
Me Borso : Quand vous dites que vous avez alimenté une caisse d’avance, et que Mbaye TOURE dit que la caisse d’avance est un mécanisme d’alimentation des fonds politiques est une contradiction ?
Bocoum : Sur la caisse d’avance nous nous alignons au moins sur l’utilisation ou la qualification c’est pas de mon ressort.

11:41 Ibrahima TOURE à Me Borso Pouye
Me Borso : Quel est la valeur juridique d’une facture ?
IT : Je ne souhaite pas entrer dans ce débat, pour moi la seule chose qui importe c’est le mandat.
Me Borso : Pensez-vous avoir commis une faute ?
IT : Non en aucun moment, j’ai écrit à ma hiérarchie pour savoir ce qu’on me reproche, un comptable public à sa prise de fonction fait l’hypothèque de tous ses bien, de sa femme et de ses enfants. Si nous faisons une dépense irrégulière nous devons rembourser de nos deniers.
A ce jour je n’ai reçu je n’ai reçu aucun document me demandant de rembourser.

11:08 Bocoum à Me Leity NDIAYE
Le volume de mandats de paiement émis par la perception de Dakar est supérieur à celui de 04 régions.
La raison pour laquelle la perception de Dakar a été éclatée en 3.

11:07 Khalifa Ababacar SALL
“Si j’avais accepté l’offre qui m’avait été faite, je n’allais pas être là. Il s’agit de neutraliser la mairie de Dakar, pour que la ville ne puisse plus mener ses activités.
Si j’ai fait la déclaration de mes patrimoines, c’est pour montrer ce que j’ai. Tous les comptes que j’avais, tous les fonds qui m’appartiennent, tous mes biens, et cela, depuis 30 ans, je l’ai réalisé avant mon accession à la fonction publique.
Je suis prêt à donner une procuration pour faire des investigations sur mes comptes, mes biens, sur ma famille, mes enfants, mes amis. Tous ce que j’ai c’est avant mon arrivée à la mairie”.

2 Commentaires

  1. Une seule “faute” depuis le début de ce procès, de mon point de vue: avoir accepté de financer le concert de Youssou Ndour à Bercy. Comment un Homme d’Etat (futur) peut-il accepter de tomber aussi bas? Préférer dépenser l’argent des pauvres sénégalais pour quelqu’un qui n’est pas nécessiteux, c’est reproduire les politiques passées de détournement. Il faut que les sénégalais comprennent que Toute sortie de Youssou ndour est un placement qui doit de son point de vue, rapporter. Le chèque récemment offert aux artistes et largement médiatisé, n’était qu’une opération destinée à ceux qui, encore aux sénégal, applaudissent ce truand. Totalisez les dons:
    – de la caisse de la présidence,
    – de la caisse du président de l’assemblée nationale,
    – les impayés fiscaux
    – de La ville de Dakar
    ….- la billetterie
    et vous comprendrez que Youssou Ndour devrait être en mesure d’organiser une JOURNEE DES ARTISTES SENEGALAIS à Bercy. Certes, il n’appartient pas à Youssou Ndour seul (en tant que premier griot du Palais devant l’autre Ngom) de se porter garant de l’Art au Sénégal.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here