XALIMANEWS: Nommé directeur exécutif du club des investisseurs (CiS), le Dr Abdourahmane Diouf qui a dû quitter le monde politique, a fait sa première sortie dans ses nouveaux habits. Et il l’a faite à Diamniadio, à l’occasion de la concertation sur la mise en œuvre de la loi sur le contenu local présidé par le president Macky Sall.
Parlant au nom du président de cette organisation qui regroupe les investisseurs locaux, l’ancien porte parole du parti Rewmi a d’abord rappelé les principes fondateurs du CIS. «  Nous travaillons suivant trois composantes principales, l’accès au marché et que même si nous devons nous ouvrir aux autres, nous devons avoir une forme discrimination positive. Nous travaillons aussi pour la promotion et la protection des investissements parce nous pensons que de ce point de vue, le secteur privé sénégalais peut avoir un rôle de service public, ne pas substituer à l’Etat mais travailler en complément à l’Etat. Nous travaillons sur les études et la recherche parce que nous voulons être au cœur du débat économique », a déclaré le Dr Abdourahmane Diouf.
Le nouveau directeur du CIS a prôné la protectionnisme en faveur des champions nationaux tel que ça a été fait dans le secteur avicole et de l’oignon, même s’il ne fait pas l’apologie de la destination de l’autre. Pour lui c’est l’amour de soi qui doit prendre le dessus dans l’attribution des marchés par l’Etat du Sénégal.

avec Vox

PID

2 Commentaires

  1. Ce monsieur me semble mesuré, responsable et cultivé. Il est à suivre… Comme Idy, il a préféré prendre ses distances avec la bande des 4 tirailleurs de la BBC. Comme quoi il y a opposant et opposant-affairiste…

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here