XALIMANEWS- A Montréal, les gens respectent les consignes édictées par le gouvernement. Mieux, ils se barricadent. Les ressortissants sénégalais ne sont pas en reste. E.D raconte comment ils vivent le confinement ainsi que la méfiance vécue difficilement.

« Le confinement au Canada est vécue de façon très sérieuse. Les populations canadiennes sont d’autant plus radicales sur cet aspect que les gens évitent même de se parler. A la limite, ils se fuient. Presque personne n’est dans les rues. Je n’ai jamais vu une telle situation. C’est inexprimable.

Personnellement, je suis un professionnel restaurateur et je suis obligé de faire face au moment où les gens ont besoin de se faire livrer pour manger à domicile. Cela reste important pour eux. Aussi, je prends toutes les précautions que la situation nécessite. C’est éprouvant mais je nettoie les portes à chaque fois qu’une personne entre et sort. Je demande aussi aux gens qui entrent de se laver les mains à la porte. Une situation très difficile. Voilà ce que nous vivons.

Nous ne nous plaignons pas pour autant car nous pensons, très sincèrement, que c’est pour la bonne cause. Nous devons nous protéger entre nous et éviter que la maladie se propage davantage. C’est capital. Seulement, nous espérons que cette situation ne perdure pas.».

Crédit Photo : Google

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here