Xalima News: Première femme à diriger un pays africain, prix Nobel de la paix, Ellen Johnson Sirleaf, l’ancienne présidente du Liberia se verra décerner le 27 avril à Kigali au Rwanda, le prix Mo Ibrahim pour la bonne gouvernance. Depuis sa création ce prix n’aura été décerné que quatre fois. C’est dire si peu d’anciens chefs d’Etat répondent aux critères fixés par le comité d’attribution que préside Salim Ahmed Salim. Après avoir dirigé le Liberia pendant dix ans et quitté le pouvoir sans avoir cherché à modifier la constitution pour se maintenir, Ellen Johnson Sirleaf rejoint le Namibien Hifikepunye Pohamba, le Cap verdien Pedro Pires, le Botswanais Festus Mogae, le Mozambicain Joachim Chissano et le Sud-Africain Nelson Mandela, titulaire honoraire. Bien qu’exclue de son parti pour avoir, dit-on, œuvré pour l’élection de Georges Weah, cette récompense vient saluer le travail accompli par Ellen Johnson Sirleaf dans un pays détruit par deux décennies de guerre civile. En l’espace de deux mandats, elle a mené un processus de réconciliation et installé des institutions démocratiques. La lauréate 2017 du prix Mo Ibrahim recevra 5 millions de dollars versés sur dix ans et une allocation annuelle à vie de 200 000 dollars. Cette économiste qui fut fonctionnaire internationale puis ministre des Finances avait obtenu en 2011 le prix Nobel de la paix

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here