Depuis des mois j’hésitais d’en parler pour m’éviter des problèmes vu qu’au Sénégal certaines vérités ne sont pas à dire et certaines personnes ne sont pas à dénoncer. Mais en voyant combien ce silence complice continue de coûter la vie à certains qui méritaient peut-être même de vivre plus que moi, je me suis dit alors qu’il le faut maintenant.

Les pharmacies Sope Serigne Saliou et Mame Diarra sont côte-à-côte, ce que la loi interdit. D’après les pharmaciens, deux pharmacies doivent impérativement être séparées de 300 mètres à Dakar Plateau, et de 400 mètres dans le reste du pays. Plus grave, l’une d’elle mène une activité parallèle au sein de la pharmacie en témoigne l’affiche et la plaque Wari à l’entrée, chose que la loi interdit aussi selon les pharmaciens. Pire, ces pharmacies vendent de médicaments contrefaits et tuent la population en l’empoisonnant sous le regard complice des autorités étatiques et maraboutiques car à chaque fois que les premières veulent intervenir, les auteurs de cette pratique prohibée se réfugient auprès de ces dernières qui semblent avoir le pouvoir de museler toutes personnes voulant agir. Ces photos ont été prises par moi-même au mois de septembre 2018 et ceux qui connaissent le quartier de Dianatou de la ville de Touba doivent certainement reconnaître ces deux pharmacies sur la route menant vers la Grande Mosquée et à quelques 300 mètres de la Police. De fausses pharmacies du genre, il en existe des centaines et des centaines dans la ville sainte de Touba. Pour l’essentiel, elles se trouvent devant l’hôpital Matlabul Fawzaini et à l’ancien garage Dakar tout près de la gendarmerie. Certaines personnes détentrices de ces pharmacies ne savent même pas lire et invitent souvent les clients eux-mêmes pour voir si le médicament qu’ils cherchent ne se trouve pas dans leurs étagères. Elles empoisonnent et tuent la population de Touba et personne n’en parle. Actuellement la région de Diourbel est la région la plus touchée par les cas d’insuffisance rénale et ceci est principalement dû à l’usage de faux médicaments. J’y reviendrais avec beaucoup plus de détails. Mohamed Diop

2 Commentaires

  1. Je partage votre avis, mais est-ce que ce fléau existe à TOUBA seulement ? Combien y a-t-il de fausses pharmacies rien qu’au Sénégal

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here