La loi portant suppression du poste de Premier ministre a été adoptée, ce samedi, à l’Assemblée nationale. Lamine Ba, secrétaire général du Rewmi, a fait une révélation à contre-courant sur les ondes d’Iradio (90.3).

« Idrissa Seck, élu, ne supprimerait pas le poste de Premier ou il l’aurait annoncé s’il devait le faire », a renseigné le secrétaire général du Parti Rewmi. En outre, Lamine Ba estime que la suppression du poste du Premier ministre n’est pas un enjeu.

A l’en croire, si Idrissa Seck était élu, il aurait instauré le poste de vice-premier ministre. « Il allait instaurer un poste de vice premier ministre pour atténuer la surcharge sur le Premier ministre et sur le président de la République. Il aurait même supprimé le poste du président de la République pour avoir un régime parlementaire intégrale. Il ne s’appellerait plus président de la République mais plutôt Premier ministre », soutient-i

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here