Comment faire de la publicité sur xalima.com ?


Publie le: Jeudi 22 novembre, 2012

Enquête sur 2 immeubles au centre ville, connexion avec Bibo Bourgi, coopération judiciaire avec le Koweït et les Emirats Arabes Unis : Les écrans du krim – Karim Wade retourne aujourd’hui à la gendarmerie

Imprimer Envoyer a un(e) ami(e)
Partager
Tags

Les enquêteurs de la Section de recherches de la gendarmerie disposent d’un certain nombre d’éléments d’information «assez édifiants» sur la fortune du fils du Président Wade. Les gendarmes de Colobane ont pisté deux immeubles supposés appartenir à Karim Wade. Et pour la suite du dossier sur l’enrichissement illicite présumé de M. Wade, après Vieux Aïdara entendu mardi et Abbas Jaber qui le sera dans les prochains jours, c’est son autre «ami», Bibo Bourgi qui intéresse les enquêteurs.
Karim Wade est attendu à nouveau devant les enquêteurs de la Section de recherches de la gendarmerie nationale ce matin. Une quatrième audition du fils de l’ancien chef de l’Etat sur les enquêtes relatives à l’enrichissement illicite présumé que le régime de Macky Sall a lancées. Le Quotidien a ap­pris, hier, que des «avancées très importantes» ont été notées dans cette affaire de traque de biens mal acquis pour lesquels M. Wade fait des va-et-vient à la Section de recherches de la gendarmerie. Tout comme d’autres pontes du régime libéral. Les enquêteurs de Colobane tiennent, souffle-t-on dans les coulisses de la Justice, le «bon bout». Ils ont pu rassembler «un certain nombre d’éléments d’information assez édifiants» sur le patrimoine de Karim Wade. «Pour l’essentiel, ce patrimoine se trouve à l’étranger», apprend-on de sources judiciaires.
Petit à petit et suite aux dépositions de certains «amis» de Wade-fils, entendus à titre de témoin, le Parquet spécial près de la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei) «réunit des éléments compromettants» selon lesquels Karim Wade «détient une fortune évaluée à plusieurs milliards de francs Cfa» dont il devra justifier l’origine licite. L’ancien super ministre devra alors, après l’audition, mardi, du Directeur de Canal infos news, Vieux Aïdara, s’armer de plus d’arguments pour convaincre les pandores. Encore que la version de Abbas Jaber sur le jet privé reste très attendue par les enquêteurs qui, confie-t-on, tiennent beaucoup à comprendre l’utilisation de cet avion et les sous qui ont été utilisés à cet effet.

Les enquêteurs pistent deux immeubles à Dakar
De sources judiciaires, les gendarmes ont pu déceler des ramifications qui mènent à des proches de l’ancien ministre des Infra­structures, de la Coopération internationale et de l’Energie du défunt régime libéral qui «ont mis les enquêteurs sur de bonnes pistes». En effet, des fortunes inscrites aux noms de certains proches de Karim Wade ont aussi été listées. Il s’agit notamment de l’immeuble Eden Roc qui se trouve au centre-ville. C’est ainsi que dans le cadre de l’enquête sur des biens présumés mal acquis par M. Wade, les agents de la Section de recherches de la gendarmerie ont fouiné dans le processus de l’acquisition dudit immeuble composé de plusieurs appartements de grand luxe vendus entre 600 et 722 millions». Un bien supposé être une propriété de Wade-fils. Un autre immeuble se trouvant au Boulevard de la Ré­publique et supposé appartenir à un ami proche de Karim Wade fi­gure également sur la liste des enquêteurs et du Procureur spécial de la Crei.

Bibo Bourgi en salle d’attente
L’on apprend que la Section de recherches envisage même, «dans un bref délai», d’interroger d’au­tres proches de Karim Wade, no­tamment Bibo Bourgi signalé au Liban. «Les enquêteurs veulent accéder à lui», nous apprend une source proche de l’enquête. En fait, l’un des immeubles pistés porte le nom de Bi­bo­ Bourgi et l’autre ne lui serait pas étranger. Les chasseurs des biens présumés mal acquis ne lâchent apparemment rien, puisque des «scandales fonciers risquent d’être déterminants» pour la suite de l’enquête sur l’enrichissement illicite contre le fils de Abdoulaye Wade.

Sollicitation des Emirats, «destination privilégiée» de Karim
Les enquêteurs de la Section de recherches qui soupçonnent des avoirs de Karim Wade au-delà du pays ont sollicité et obtenu la coopération de certains pays amis du Sénégal, notamment les Etats-Unis pour la traque des biens mal acquis. Des sources proches de l’enquête révèlent d’ailleurs que le Sénégal négocie une collaboration avec des pays comme les Emirats Arabe unis et le Koweït, «destination privilégiée» du concerné. «Ces pays ont manifesté leur bonne disposition à collaborer avec le Sénégal», indique notre source.
lequotidien.sn

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter de Xalima!!!
Votre e-mail: :
Comment faire de la publicité sur xalima.com ?

Pour vos besoins publicitaires, Contactez nous


A propos du site ou journal

Poster un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Comment faire de la publicité sur xalima.com ?

XALIMA SUR FACEBOOK

XALIMA ON FACEBOOK

Enquête sur 2 immeubles au centre ville, connexion avec Bibo Bourgi, coopération judiciaire avec le Koweït et les Emirats Arabes Unis : Les écrans du krim – Karim Wade retourne aujourd’hui à la gendarmerie