Comment faire de la publicité sur xalima.com ?


Publie le: Jeudi 29 septembre, 2011

Et si le Sénégal…

Imprimer Envoyer a un(e) ami(e)

Interdire totalement la prostitution. La réflexion est lancée au pays de Nicolas Sarkozy. Deux députés (socialiste et UMP) ont annoncé que l’Assemblée nationale devrait en débattre en novembre prochain. Et si le Sénégal passait à l’action ?

Est-on en droit de parler d’une stigmatisation des prostituées en France ? C’est en tout cas ce que pense le Syndicat des travailleurs du sexe qui n’a pas manqué de manifester devant l’Assemblée nationale française. En effet, selon des informations relayées par le site MSN, les membres de ce syndicat dénonçaient «la propagande sexiste et moraliste du lobby européen des femmes qui a présenté à l’Assemblée nationale une vidéo dans laquelle un «homme prostitué enchaîne les passes avec en voix off un message percutant : si dix fois par jour je devais avoir des relations sexuelles avec des inconnues pour vivre, après combien de fois aurais-je la nausée? Sans doute dès la première. C’est pourtant ce que vivent chaque jour les personnes prostituées. La prostitution, c’est de la violence. Moi, je ne veux pas en être complice. Et vous?».

Point de départ de la proposition de deux députés. Il s’agit de la socialiste Danielle Bousquet et du député UMP Guy Geoffroy qui préconisaient de l’aide aux prostituées, de la prévention mais aussi la pénalisation du client. Occasion pour demander que la France réaffirme «sa position abolitionniste» comme rapporté par le site MSN. Démarche risquée à l’approche d’une présidentielle où Nicolas Sarkozy est dans le doute après la montée en puissance de la gauche française lors des dernières sénatoriales. Seulement, est-il possible que le Sénégal imite la France en lançant une large réflexion pour voir les voies et moyens à mettre en œuvre pour amoindrir le choc de la prostitution, participant de manière active à la dégradation des mœurs.

Mieux, il s’agit d’un pays dominé par les musulmans (90 % : ndlr), mais qui fait face à la montée en puissance de la prostitution. Même si la prostitution des mineures est formellement interdite sous nos tropiques, il apparaît clair que la loi qui régit la prostitution au Sénégal ne se prête plus aux réalités avec de textes obsolètes, dépassés qui ne s’adaptent plus à la réalité quotidienne du moment. Ceci, comme le soutenait le juriste Jérôme Bougazelli en 2007, consultant dans le cadre de la prise en charge des travailleuses du sexe face à la pandémie du VIH/Sida.  Mieux, il est indiqué que la loi de 1968 ne tient pas compte de la baisse de l’âge du rapport sexuel chez les jeunes. Car, elle fixe l’âge d’enrôlement, mais reste muette sur l’âge limite d’exercice de la prostitution. Conséquences, il y a des prostituées de tous les âges au point de créer plus de risques sur la propagation de pandémies comme les MST/ VIH-SIDA. Ce qui est certain, il est opportun que le Parlement se penche sur le sujet pour protéger les couches les plus défavorisées, plus exposées au risque d’embrasser le plus vieux métier au monde.

 

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter de Xalima!!!
Votre e-mail: :
Comment faire de la publicité sur xalima.com ?

Pour vos besoins publicitaires, Contactez nous


A propos du site ou journal

1 Commentaire
Participer au forum
  1. almodou dit :

    je suis pour , esaayer seulement de savoir combien d’etats de l’union accepte la prostitution . je vis aux U.S.A . Le s pays qui respectent leurs citoyens et se soucient de leur bien-etre ont tous banni la prostitution .

Poster un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Comment faire de la publicité sur xalima.com ?

XALIMA SUR FACEBOOK

XALIMA ON FACEBOOK

Et si le Sénégal…