A coup sûr cette chronique m’attirera des commentaires acerbes. Certains m’accuseront de laudateur, d’autres de ciblage d’intérêts quelconques. Je tiens à préciser aux uns et aux autres que je garde mon indépendance journalistique qui me fait abhorrer la laudation et à tout ce qui y a trait. Mais le journalisme n’est pas que l’attention aux trains qui n’arrivent pas à l’heure. Cette précision faite allons dans notre chronique. Farba Ngom. On l’aime ou on l’aime pas. Farba Ngom compte autant d’ennemis que de fans. Et dans ces deux camps les descriptions qui sont faites de lui sont différentes voires totalement opposées. Pour les premiers, et dans ce camp il faut ajouter une certaine presse, c’est un homme irascible, pressé, très ambitieux, intellectuellement limité. Pour les seconds c’est un homme doux, intelligent, doté d’un profond sens de l’écoute, très attaché à sa liberté, disponible et très fidèle. Au vu de ces interprétations
opposées l’homme paraît presque complexe. Presque seulement. En effet ce qui questionne au fond c’est moins lui en personne que la nouvelle forme de militantisme qu’il a introduite dans le payasge politique. Véritable baay Fall de Macky Sall, je m’excuse au passage d’avoir utilisé ce nom, mais son emploi, je tiens à le préciser n’a absolument rien de péjoratif, est d’un militantisme nouveau, tout nouveau. Dévoué jusqu’à la déraison à son mâitre, Farba Ngom dit à qui veut l’entendre que celui qui compte pour lui c’est Macky Sall. Et Macky Sall seulement. Et il en administre les preuves. Prêt à se sacrifier pour la cause Macky Sall dont il tient à l’image comme à la prunelle de ses yeux, Farba Ngom ne lésine pas sur les moyens quand il s’agit de défendre son maître ou de massifier le parti. Conquérir des militants en dépensant beaucoup d’argent, se battre au palais contre celui, nous tairons le nom du protagoniste, dont il doutait
de la sincérité de l’engagement politique auprès de Macky Sall, écarter des responsables politiques dont il sait qu’ils ne sont d’acun apport pour l’APR, sans compter le porte à porte et les nombreux meetings, la liste de ses multiples combats est à coup sûr inexhaustive. Farba Ngom est constant et fidèle. Constant dans sa dynamique de consolidation et de massification de l’APR et fidèle à Macky Sall. Forcément l’homme énerve, agace à cause de l’introduction, nous l’avons dit, dans le paysage politique, de cette nouvelle forme de militantisme sur fond de fidélié sans faille. Oui farba Ngom énerve et agace. Nombreux sont des responsables politiques qui se sentent menacés par Farba Ngom qu’ils accusent de vouloir les écarter voire éloigner de Macky Sall et qui investissent les médias pour déverser sur lui leur bile. Mais Farba Ngom ne change pas de ligne et n’en dévie pas à cause de convictions chévillées au corps. Le militantisme
de Farba Ngom doit interpeller. Suivre son leader dans ses années de galère comme dans celles de ses succès est l’expression de la foi en l’idéal auquel on croit. Farba Ngom a toujours été avec Macky Sall durant toute sa traversée du désert et aujourd’hui il récolte les fruits de sa fidélité. Ce que nous apprend ce militantisme de Farba Ngom c’est que la politique ce sont des convictions profondément ancrées. Et pour rien au monde on ne doit en dévier.

Abdoulaye Mbodji

PARTAGER

1 Commentaire

  1. D’ancien “micro-central” des mbapaths toucouleurs à Médina Gounass et l’arène “Anciens combattants” à propriétaire de Châteaux aux Almadies, il a de quoi être Baye Fall. Mais rendez-vous à la prochaine CREI.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here