Le festival mondial des arts nègres (FESMAN), qui s’était tenu en décembre 2011 au Sénégal, a laissé à l’Etat du Sénégal une dette de 36.5 milliards de FCFA suite à plusieurs contentieux. Un carnage financier qui vient s’ajouter aux autres scandales financiers révélés par l’Inspection générale de l’Etat (IGE).
En effet, selon les informations de Libération, l’Etat du Sénégal a dû débourser la somme de 36.5 milliards de FCFA pour régler la dette qu’avait laissé Syndjély WADE qui était chargée de l’organisation du FESMAN en 2011. Cette dernière devait ce montant exorbitant à des prestataires après plusieurs contentieux.
Des sources du journal ont aussi révélé que 8 milliards de FCFA ont été puisés par décret dans les fonds révoltés sur les appels sortants. Alors qu’aucune trace de ce décaissement n’a été notée dans le budget.
L ’Inspection générale d’Etat (IGE) avait aussi donné un début de réponse à cette forfaiture en indiquant que 15 milliards de FCFA avaient été mis à la disposition de Loum DIAGNE un «privé qui s’était substitué au Trésor en réglant directement les factures de certains prestataires, dont lui-même».
Mais, le quotidien Libération rapporte que M. DIAGNE au lieu d’être inquiété, il est revenu sous les bonnes grâces et «le bras de la Caisse des dépôts et de consignations (CDC) avait été même tordu pour financer un de ses projets qui frise l’arnaque».
WALFnet

2 Commentaires

  1. Les WADE
    Et celle la on en parle plus
    Nafi Keita avait vu Le Papa sur Le dos des senegalais
    Cest curious qu on en parle maintenant qu elle a des problemes avec Macky Sall

Répondre à Alba Annuler

Please enter your comment!
Please enter your name here