1. Me Madické Niang: celui qui s’est autoproclamé le Plan B du PDS sans la bénédiction du Pape du Sopi. D’aucuns suspectent qu’il roule pour Macky. Sa popularité et son charisme ne sont surtout pas au top, certainement c’est la raison pour laquelle les gens ont du mal à comprendre comment il a pu passer le cap des parrainages en si peu de temps. Sa capacité à gérer le pays j’en doute vraiment, même s’il est avocat, mais quel avocat?! Il a été ministre de Wade, mais quel ministre encore? Anyway, je demeure convaincu que voter pour Madické ne serait pas un bon choix, car voter pour quelqu’un qui s’est porté candidat de substitution pour une fonction aussi importante que la Présidence de la République à moins de 3 moins des élections ne me semble pas un choix de raison.

2. Pr. Issa Sall: Un Monsieur respectable et respecté, un éminent informaticien, docteur de son état, à la tête d’une université privée. Leader politique du Pur, qui déclare (hier) se coaliser au peuple plutôt qu’à d’autres partis, donc il comptera sur la force du parti PUR. Un parti organisé dont le plus grand nombre de militant, pour ne pas dire tous, est issu du Dahira MWM. Ce dernier qui est sous la responsabilité morale de Serigne Moustapha Sy, un leader charismatique et très instruit, je l’admire. Cependant, dans une république laïque, choisir un Président qui appartient à une structure religieuse, qui est sous l’autorité d’un responsable morale… ne me paraît pas sûr. C’est mon sentiment avec tout le respect que j’ai pour le Professeur et le parti PUR.

3. Macky Sall: le President sortant, une déception, je l’appelle la malédiction du siècle. Il est sans doute le Président le plus impopulaire du Sénégal et il en est conscient, raison pour laquelle il sait qu’une élection bien organisée dans la transparence avec la participation de tous les candidats ne lui laisserait pas de chance. Né après les indépendances, mais a choisi de gouverner comme à l’ancienne, tout à fait à l’encontre de la rupture qu’il avait prônée. Il n’a pas tenu promesse sur son mandat, sur le nombre de ministres, sur l’implication de son frère, et sur bien des choses; il s’est dédit plus d’une fois; la justice a connu ses pires moments avec lui, il a poursuivi ses adversaires et protéger ses proches et ceux qui ont accepté de transhumer. Difficile de lister ici tous les dégâts sous Macky. Voter pour lui serait cautionner sa trahison, son incompétence et ses dérives; ce serait continuer ce système qui date des lendemains des indépendances qui a fini de montrer ses limites objectives, car il est entouré des gens de la vielle école de Senghor à Wade. Le prochain Président doit impérativement le poursuivre en justice, lui sa famille et ceux qu’il a protégés.

4. Idrissa Seck: Lui, c’est l’érudition, la rigueur et la constance, une constance que même certains pourraient comparer à une obsession pour le fauteuil Présidentiel. Il fut un excellent PM, c’est après lui que Wade a vraiment commencé ses dérives. Vous remarquerez que j’ai de l’admiration pour cet homme, donc je peux paraitre subjectif en parlant de ce grand monsieur. Je considère que lui, Mamadou Dia et Khalifa Sall, sont les personnes qui ont été les plus victimes du rouleau compresseur de l’Etat. Ils ont été trainé dans la boue, calomnié, et privé de liberté par des présidents qui se croyaient puissants. Idy aime la compétence et surtout la jeunesse compétente, il a fait la promotion de beaucoup de talents, et il a montré que des énergumènes comme Farba Senghor n’avait pas de place dans un gouvernement, c’est après lui qu’on a connu la désacralisation du portefeuille ministériel. Voter pour lui serait un choix pour son expérience et son pertinent programme 1-3-15-45, pertinent dans la formulation et le contenu, mais est-il accessible à tous?!…Cependant, en bon et politicien classique, je ne suis pas sûr que les calculs politiciens qui ont égarés Wade et Macky l’épargnent. Je ne suis pas sûr que la transhumance finira avec lui, car il a eu à débaucher des pontes de l’ancien régime socialiste. J’ai failli voter pour lui en 2007, mais sa rencontre avec Wade m’avait fait changer d’avis, je ne pouvais lui pardonner cela jusqu’à ce qu’il en donne les raisons, même si celles-ci sont discutables. Idy2019 peut être un très bon choix tout de même.

5. Ousmane Sonko: celui que l’on surnomme le novice, la jeunesse, l’anti-système, le vertueux, il est certainement celui qui incarne le contraire de presque tout ce qu’on a connu jusque-là. C’est la raison pour laquelle toutes les calomnies dont il est victime tournent autour de « ne le croyez pas, il est mauvais comme NOUS », ce qui est ridicule à la limite. Tout ceux qui porteront leur choix sur lui, bon la plupart, le feront pour un changement du système actuel et des hommes qui l’incarnent. Est-il capable de faire cette révolution? Face à la force de la Françafrique surtout avec le Cfa et celle des multinationales? Certes, ça ne se serait pas chose facile mais il est temps d’oser entamer des changements radicaux, pour repartir sur de nouvelles bases. Une autre inquiétude serait un Sonko Président ferait face à une vraie opposition, une opposition politique de manière politicienne, qui lui fera des crocs-en-jambe, surtout s’il change le mode d’élection des députés où il risquerait de ne pas détenir une majorité parlementaire(même si celles-ci est dissoute). En tout état de cause, il reste un très bon choix, s’il n’est pas le meilleur choix, pour une rupture et une alternance non seulement générationelle mais également systémique.

Faites vos choix selon vos convictions et vos principes, mais que le patriotisme ait la primeur, ainsi vous ne risquez de vous tromper que de bonne foi.

Ps: ceci est le point de vue du libre citoyen que je suis, l’objectivité n’est pas garantie à , mais on peut en discuter objectivement. Pas de place pour les fanatiques please!

Thierly

Vous votez qui????

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here