Entendons-nous bien, je ne défends pas Waly Seck, je ne fais pas partie de ses fans, je ne suis pas non plus partisane de l’homosexualité au Sénégal.
Tout ce que je sais, est que Waly chante bien et qu’il a un grand succès auprès des jeunes filles. Mais il est aussi un con. Quand on veut devenir grand, dans tout domaine, on gère bien son image et qu’on évite de créer des affaires inutiles.
Je peux comprendre que des gens s’offusquent de son sac à main pour femme. Mais en faire un débat national, c’est faire preuve d’hypocrisie notoire. Cette puérilité du fils de Thione Seck a fait naître “le Waly bashing”. Même les rappeurs, ceux qui sont les plus pourris et insolents en ont profité pour se faire, entendre et refaire une santé. Oubliant qu’ils ont été logés et nourris par l’argent sale. Fumeurs de yamba, voleurs, violeurs, pédophiles, charlatans, malfaiteurs… , tous se sont érigés en défenseur de la morale. Et pourtant, ils font partie des pervers qui souillent ce pays. Comme vous, je suis outré par son comportement. Mais il n’est pas responsable de la décadence ou de la faillite morale au Sénégal. Waly a-t-il violé ? Non. A-t-il couché avec une mineure ? Non. A-t-il tué sa grand-mère ? Non. A-t-il volé les maigres ressources du pays ? Non. Est-il responsable de la pauvreté dans ce pays ? Non. Est-il responsable de la diffusion des films pornographiques dans des sites Internet sénégalais ? Non. Est-il responsable des meurtres commis sur des Albinos ? Non. Est-il responsable des insultes, diffusées en direct, entre députés, à l’Assemblée nationale ? Non. Est-il responsable quand des ministres, des marabouts… appellent Macky Sall à faire du “Wax waxète”? Non. Est-il responsable de la situation désastreuse de nos hôpitaux ? Non. Est-il responsable de l’argent du dopage sportif de Lamine Diack distribué à des politiciens du Sénégal dont certains occupent des postes étatiques ?
Est-il responsable de l’incompétence notoire du gouvernement de Macky Sall ? Non.
Donc, parlons des vraies affaires.

Fatou Sock

PARTAGER

6 Commentaires

  1. N’existant plus de references pour les jeunes dans ce pays et encore moins de repaires, ces enfants sont de pauvres victimes de la société sénégalaise laissées a eux meme. Comme disait l’autre “dis mois quelle jeunesse tu as je te dirais quelle pays tu seras”. La nature ayant horreur du vide, la culture de la médiocrité est devenu incontrôlable dans ce pays et les maux s’entassent. Mais la question qu’il faut se poser est de savoir si ce phénomène de sac a main et entre autre de la féminisation des jeunes hommes est il aussi destructeur de société que les maux que vous citez et qui sont déjà encrés? la réponse est bien oui et dans ce cas il faut le combattre a ses debuts avant qu’il ne s’encre et n’atteigne des proportions incontrôlables. En plus de l’ignorance qui sévit dans ce pays, ce qui nous manque le plus c’est le patriotisme, l’intérêt commun, cette solidarité entre frères et sœurs sénégalais hélas. Je penses personnellement qu’importer d’ailleurs exclusivement le négatif du négatif et vouloir l’imposer a de pauvres jeunes innocents perdus pour avoir son buzz afin de vendre son album, ou faire la promotion de son concert a Bercy reléve typiquement et tout simplement de l’antipatriotisme, de l’insouciance face a ses jeunes frères et enfant, du manque de respect a la société et de l’égoïsme pur et dur.

  2. Fatou le probleme n’est pas le sac. Il y eu tout un pocessus qui a abouti a ce “Waly bashing”: d’abord les piinw, ensuite une robe, ensuite un sac. Sinon l’arrete pas, demain ce sera string. Le probleme ce n’est pas waly, on s’en tape qu’il soit pd ou pas. Notre souci c’est l’influence qu’il exerce sur les jeunes. Tu vois maintenant otus les garcons s’habillent et dansent comme des filles. Ce debat national a le merite d’etre. Pour l’instant les homos sont sous controle mais si toute une generation de garcon banalisent l’homo sexualite ce sera tres grave. Il faut freiner les agissement de Waly avant qu’il ne soit trop tad.
    Je suis desole mais ce Waly bashing est un mal necessaire.

  3. Bonjour

    J’ai failli applaudir ce texte, c’est vrai nous vivons dans un pays où règne l’hypocrisie, où l’on occulte les vrais débats, mais tu as vite sombré dans la politique politicienne.
    Tu ne pouvais pas t’empêcher de profiter de l’occasion pour essayer de ramener la couverture à ton Idy qui est celui qui a théorisé la transhumance, à détourné les fonds secrets, a divulgué des secrets d’état, a fait de la trahison le chemin le plus court vers la fortune et le palais, a fait de l’injure son seul discours et programme politique, ……

    Voilà !!! Tu vois que c’est facile si il ne s’agit que de ramener l’histoire du sac à la politique. Oublie Idy de temps à autres. Dans tous les cas il ne trompera plus les sénégalais.

    OBSERVATEUR

  4. La premiere que je suis d’accord avec Fatou….mais t’inquiète pas,tout a une explication dans la vie…le succès du gosse ne fait pas plaisir ou au moins ne laisse pas indifférent à certains..vivre dans la pauvreté et avec dignité n’est pas chose facile…et au Sénégal beaucoup de gens aiment se transformer en moralisateur quand on leur tend un micro…même s’ils sont des personnes très mauvais..ça suffit de parcoeuriser quelque khadiss et sourates et les balancer de temps en temps et c’est fait…éduquer vos enfants au lieu de se cacher derrière Waly …deegue TEE qui clash contre Waly..Ahahah ça me faire rire..un mec avec des boucles d’oreille,toutes les mains pleines de bag,qui entre lui et Waly ressemble plus à un gay?jai même entendu dire des gens dirent que Waly ne devrait pas porter certains couleurs…fou malade ! C’est vraiment l’apothéose ! Un fumeur de yamba,donneur de leçon …c’est la fin des temps…Waly du courage,une société pauvre aura toujours des difficultés à trouver ses cibles…tout le monde pense quand tu n’utiliseras plus ce sac,les jeunes arrêterons de boir de l’alcool,tout le monde aura du travail,l’émergence arrivera en quelque sorte…donc je t’en pris laisse le sac et porte des sabadorr tout le temps…je veux voir…!

  5. Moi, je me suis jusque là gardé de m’y prononcer. Parce que je sais que si j’en parle je vais heurter. Je vais encore parler des médias, et ce ne sera pas de la même façon que je l’ai fait jusque là. Alors, je me garde de le faire.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here