En fait, tout ce qui n’est pas noir et sénégalais de souche peuvent rester: les autres, DEHORS! Pourquoi pas?

Mais vous proposez quoi, à la place? C’est ça qui intéresse les Sénégalais, clients de AUCHAN entre autres.. .car dans tous ces magasins, la majorité des clients sont noirs et Sénégalais!

L’agriculteur sénégalais a sa carte à jouer, parce que tout simplement ses produits sont meilleurs et moins chers: je pense que les directeurs des magasins AUCHAN, s’ils peuvent trouver leurs pommes de terre sur place à un prix compétitif, ils les achèteront au cultivateur sénégalais! D’ailleurs, ils n’ont pas attendu mon conseil, puisqu’ils vendent déjà beaucoup de produits locaux. Si les clients n’achètent pas ces produits là – à mon avis, ils ont tort- que peut faire le directeur du magasin ? Ils peuvent suivre vos conseils et OBLIGER les gens à acheter les produits locaux, mais bon, c’est un peu compliqué.

Alors, vous pouvez toujours aboyer, comme vous le faites, avec des slogans accrocheurs et irrespectueux (que diriez-vous si en FRANCE, il y avait une association « SENEGAL DEGAGE », mais bon, cela est votre problème: vous n’empêcherez pas la marche du monde. Le Sénégal ne peut pas évoluer avec 65% (et encore, je suis généreux) d’une économie informelle. Oui, le temps de la petite marchande qui vend ses trois tomates par terre et révolu, n’a plus sa place, parce que le mode de vie a évolué, parce que ce n’est même plus rentable pour elle. Vous me direz que c’est son seul moyen de subsistance, et je vous répondrai oui. Mais au lieu de manifester, de hurler, sans rien proposer, essayez de réfléchir, et de proposer.

Le Sénégal ne fera pas l’économie dune véritable politique sociale, qui donnera aux jeunes de véritables bourses leur permettant d’étudier dans des conditions acceptables, d’avoir une formation efficace et adaptée, ce qui fait cruellement défaut ici, et qui donnera aux vieux une retraite décente, leur permettant de vivre correctement, sans être obligé d’aller vendre trois tomates par terre, pour espérer gagner quelques centimes.

Cela s’appelle une politique sociale d’envergure et aura l’immense avantage de libérer la classe moyenne et laborieuse, qui, enfin libérée du fardeau familial, pourra disposer en intégralité de son salaire, et consommer pour ses besoins personnels, ce qui créera des emplois, fera rentrer dans les caisses de l’Etat des taxes, et permettra de voir disparaitre toutes ces pauvres femmes essayant de vendre trois tomates pour survivre, puisque, avec leur retraite décente, elles n’auront plus besoin d’aller travailler. Cette politique sociale est  tout à fait possible à mettre en place car l’argent et là, à condition qu’il ne s’évapore pas dans la corruption mise en place par quelques uns, et sur laquelle, bizarrement, vous êtes muets: trop occupés sans doute à faire la chasse aux blancs?

Les blancs, comme vous les désignez avec bien peu de respect, donnent énormément d’argent au Sénégal, pour réaliser de nombreux projets: où est l’argent, où sont les projets? Il me semble que cela devrait plus que vous intéresser, vous préoccuper même!!!

Et là, ce ne sont pas des Blancs qui volent des Noirs, mais bien des Sénégalais qui volent des Sénégalais! Des riches sénégalais qui volent des pauvres sénégalais! AUCHAN n’a rien à voir là-dedans!!!

Je respecte tout combat, quel qu’il soit. Toute idée est défendable, pour autant que ce soit une idée. Mais « FRANCE DEGAGE », AUCHAN DEGAGE », BLANC DEGAGE », reconnaissez comme moi que ce ne sont pas vraiment des idées!

Alors, j’ai hâte de lire vos propositions: après que la France aura dégagé, que AUCHAN aura dégagé, que les Blancs auront dégagé, vous mettez quoi à la place? Je suis même étonné de vous lire via internet, car vous utilisez un ordinateur, fabriqué par des Chinois, vendu par des Blancs, et profitez d’un réseau, orange, organisé et installé par des Blancs: quelle horreur! Au Japon, il y a longtemps qu’il y aurait eu un hara kiri collectif!

Cordialement, car avec l’âge, j’ai appris à être très tolérant.

Me François JURAIN

3 Commentaires

  1. C’EST PAS TON AFFAIRE ON VA INSTALLER DES DANOIS,NORVEGIENS,SUEDOIS CANADIENS……..N’IMPORTE QUI MAIS DES VOLEURS DE FRANCAIS QUI DEPUIS DES SIECLES SONT ENTRAIN DE VOLER LES AFRICAINS

    • Vous avez Tout dit et bien dit ….A force de vouloir s’ancrer dans l’informel , pensant que le commerce c’est  » 1+1= 2  », depuis les indépendances, on finit toujours par être rattraper par le temps , les normes et règles commerciales, par la spéculation , la rétention de produits de consommation ,par le commerce usuraire en particulier .
      Malheureusement, dans notre pays, s’il y’a des secteurs qui posent le plus problème et plombent notre économie, c’est bien le TRANSPORT et le COMMERCE , gérés par 95 °/° d’analphabètes qui ont toujours refusé le Modernisme , le Développement économique , préférant le petit luxe, (des épouses, villas, véhicules, etc…) Commerçants, Industriels comme ils s’appellent , qu’ont ils réalisé de concret dans le domaine industriel, petite et moyenne industrie pouvant générer des emplois et contribuer à l’essor économique national voire sous régional ? …
      Le consommateur a un DROIT, Le DROIT AU CHOIX , qui doit donner au consommateur un accès à une variété de produits et des services à des prix compétitifs et, lorsque la concurrence ne joue pas, lui garantir une qualité suffisante à des prix justes .
      Il a aussi le DROIT A LA SÉCURITÉ et à L’INFORMATION .Tous ces droits ont toujours été ignorés par ces 95°/° de gens qui en réalité n’ont que leurs propres intérêts à sauvegarder, faisant fit de la fibre patriotique , civique, morale et même religieuse .Ils se doivent de trouver au plus vive une autre alternative beaucoup plus crédible, fiable et durable s’ils ne veulent pas mettre très vite la clé sous le paillasson …Tout le reste n’est que spéculation et balbutiement. Hadj Ciré Balley DIALLO, Président Antenne Régionale SOS Consommateurs Thiès

  2. Deug nékhoul, mais vous avez parfaitement raison. 100% d’accord avec vous ! Nous sommes un peuple habitué à la victimisation, à l’anarchie et à la paresse. On aime accuser les autres de nos pires vices. Ce n’est jamais de notre faute et pourtant Dieu sait que nous sommes responsables des 99% des malheurs qui nous arrivent. Des marabouts qui recyclent de l’argent public détourné par des hauts fonctionnaires-talibés, des gens qui abandonnent leurs carcasses de voiture en pleine rue, des étudiants tous boursiers qui font pourtant plus de grèves que de cours, des enseignants qui ne revendiquent que de l’argent jamais des formations pédagogiques, des gens qui tympanisent avec des sonos forts un quartier entier toute la nuit à cause de soi-disant jang, ou barrent toute une rue pour les mêmes raisons, une capitale où règne l’anarchie la plus totale à cause de soi-disant marchands. Pendant ce temps quand des étrangers gagent des marchés ou travaillent plus sérieusement, on les attaque. C’est pire que la xénophobie, c’est le choix de la médiocrité, de la fatalité et de la facilité.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here