XALIMANEWS : La hausse des frais d’inscription universitaires pour les étudiants non-européens entrera en vigueur à la rentrée prochaine, selon deux textes publiés dimanche 21avril au ‘’Journal officiel’’, malgré la mobilisation contre cette mesure gouvernementale. Ainsi, dés la rentré prochaine, les étudiants extra –européens devront s’acquitter des frais dix fois plus lourds que leurs homologues européens. Plus exactement 2 770 euros (2 ,5 millions F Cfa) pour un master. Selon le site de Rfi, cette mesure est sensée renforcée l’attractivité de la France, d’après le gouvernement. Une sélection par l’argent’’ s’indignent les détracteurs de la réforme qui avaient manifesté leur opposition à la réforme fin 2018, sous le mot d’ordre ‘’ #MémesEtudesMémesDroits#’’, informe l’Enquête.
Cependant, des exonérations sont prévues. Elles listent une série de cas selon lesquels ces étudiants pourraient être exonérés de cette augmentation des frais d’inscription, notamment en raison de leur ‘’situation personnelle’’ ou s’ils répondent ‘’aux orientations stratégiques de l’établissement’’.Il y a d’autre cas d’exonération et ils concernent ceux qui ont déjà commencé leurs études en France. La ministre de l’enseignement supérieur Vidal, citée par Rfi précise que la mesure ne s’appliquera pas aux doctorants étrangers. La ministre a, en revanche, refusé d’augmenter de 10 à 15% le nombre que d’étudiants que les universités peuvent décider d’exonérer de frais, comme le permet un décret de 2013

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here