XALIMANEWS : L’irréparable a failli se produire hier, à la frontière entre le Sénégal et la Gambie dans la commune de Niaming, département de Médina Yoro Foulah. Très remontés contre les Gambiens à cause du grand trafic de bois à Diahanka, les populations de la commune de Niaming ont décidé de reprendre les champs que les habitants de ce village gambien cultivent dans le territoire Sénégalais.
En effet, elles se sont mobilisées hier, avec le maire de Niaming, Chérif Boye et un agent de la police des frontières pour refaire le tracé de la frontière pour identifier les champs que les populations de Diahanka ont décidé de reprendre.
Ainsi, elles ont pris la direction de la frontière, accompagnées par les forces de l’ordre de la Gambie. N’eût été un policier Sénégalais et des forces de défense de la Gambie, les populations qui se regardaient en chiens de faïence, allaient se livrer à un mortal kombat.
Le flic a calmé les Sénégalais avant d’aller à la rencontre de ses collègues de la Gambie pour leur demander d’appeler à la retenue leur compatriote. Au moment où les forces de l’ordre discutaient, l’arme d’un agent gambien a tonné. La balle l’atteint au pied et il est tombé. La victime a été évacuée à l’hôpital, informe l’As.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here