L’équipe du Ndiambour de Louga (ligue 2) a limogé son entraîneur, Cheikh Nguirane, « pour insuffisance de résultats et insubordination », a appris l’APS, lundi à Dakar, auprès du nouveau président du club, Gaston Mbengue.

‘’Oui nous avons mis fin à notre collaboration avec notre entraîneur et s’il n’y avait que le problème de résultats, ça pourrait passer, mais il est réticent à prendre en compte nos avis’’, a-t-il confié par téléphone.

En attendant de trouver un nouvel entraîneur, le Directeur technique du club, Bamour Fall, s’occupera de l’équipe, a ajouté M. Mbengue.

Ndiambour de Louga a été battu dimanche dernier, 0-1, par l’AS Saloum lors de la 5ème journée de ligue 2. C’est la deuxième équipe à faire partir son entraîneur.

Teungueth FC s’est séparé de Mayoro Guèye, limogé à la suite de la lourde défaite, 0-5 de son équipe contre le Dakar-Sacré-Cœur, vendredi dernier.

Quant au Ndiambour de Louga, cette défaite le relègue à la 3ème place de la poule B de la ligue 2 à quatre points, du leader, l’ETICS de Mboro.

Le championnat se joue en deux poules de huit équipes et l’équipe qui sortira vainqueur après 14 matchs sera promu en ligue 1

1 Commentaire

  1. AU SENEGAL HOPITAL ABASS NDAO

    Depuis un an l’Hôpital Abass NDAO dirigé par le Dr Youssouph NDIAYE ne fonctionne pas, par une mauvaise gestion des ressources financières disponibles. Il ne maitrise pas les dépenses prioritaires de l’Hôpital, des affectations arbitraires et de complaisance (une cuisinière affectée à la pharmacie), maintien d’agents admis à la retraite, promotions d’agents incompétents (adjoint chef du SAF qui n’existe pas dans l’organigramme), retards de salaires, non paiements de motivations internes, paiements de subventions non prioritaires, financements de formation sur les maigres ressources des l’hôpital à ses dougourous Etc.…..
    Le personnel est en sit-in depuis de 05 décembre 2012 à aujourd’hui. Lors de la crise de juin 2012, le Directeur faisait des sorties médiatiques intempestives, pourquoi ce silence coupable durant celle-ci ?
    Au secours, au Secours, Madame le Ministre de la Santé de l’Action Sociale, dégagée ce Directeur pour la paix et stabilité de l’hôpital.
    A sa décharge le Maire de Dakar PCA du centre hospitalier Abass NDAO, depuis le CA de novembre 2011, avait demandé à la Direction de l’hôpital, d’exprimer ses besoins en équipements médicaux rentables, pour les acheter sur la subvention de deux cent millions (200.000.000) de l’année 2012. Le Directeur qui est incompétent et hors loi, n’a rien fait à ce sujet, il passe tout son temps à des querelles, règlements de compte, mensonges, des conflits inutiles avec ses collaborateurs directs.
    Dans les ondes de sud FM le vendredi 11.11.2013, le Chef du Service des Soins Infirmiers (Arona DIOP infirmier d’Etat) donc la nomination est illégale (voir la loi 98-08 du 02.03.1998 réforme hospitalière), a donné de fausse information par rapport à la subvention de 2012 et sur la réalité du fonctionnement de l’Hôpital. C’est lui qui dirige l’hôpital, il est logé, nourri, blanchi, gérant des mouvements et du carburant des trois ambulances. Toute sa famille travaille à l’hôpital, ses vœux et désirs sont exécutés à la lettre par le Directeur Youssouph ND IAYE.
    Le tribunal hors classe de Dakar, audience publique odinaire du 07 juin 2012 a condamné
    Monsieur Arona DIOP, coupable des délits de faux et usage en écritures privées et d’usurpation de qualité, à six(6) mois assortis de sursis et une amende de 5 millions av ec ses complices ( procès avec le SYNTERAS).
    Le principal problème se trouve à la gestion et aux priorités de dépenses. Pour illustration voici la situation des dépenses non autorisées par le CA, exécutées par le Directeur.
    DEPENSES EFFECTUES PAR LE DIRECTEUR NON AUTORISEES PAR LE CONSEIL D’ADMINISTRATION
    LE 31/12/2011
    SITUATIONS DES STAGIAIRES
    SERVICE GENERAL EFFECTIF 82 PAIEMENT 30.000 FRS MONTANT MENSUEL 2.460.0000 FRS ANNUEL 29.520.000 FRS
    CUISINE EFFECTIFS 10 PAIEMENT 30.0000 FRS MONTANT MENSUEL 300.000 FRS MONTANT ANNUEL 3.600.0000 FRS
    TOTAL EFFECTIFS 92 PAIEMENTS 30.000 FRS MENSUEL 2.760.0000 FRS ANNUEL 33.120.0000 FRS
    LE 31/12/2012
    SERVICE GENERAL EFFECTIF 84 PAIEMENT 50.000 FRS MONTANT MENSUEL 4.200.0000 FRS ANNUEL 50.4000.000 FRS
    CUISINE EFFECTIFS 17 PAIEMENT 50.0000 FRS MONTANT MENSUEL 850.000 FRS MONTANT ANNUEL 10.200.0000 FRS
    SERVICE GENERAL 1 EFFESTIFS 13 PAIEMENT 30.000 FRS MENSUEL 390.000 FRS ANNUEL 4.680.000 FRS
    SECRETAIRES STAGIAIRES 2 PAIEMENT 220.000 FRS MENSUEL 220.000 FRS ANNUEL 2.640.000 FRS
    RETRAITEE CUISINE 1 AGENT PAIEMENT MENSUEL 100.000 FRS ANNUEL 1.200.0000 FRS
    RETRAITE CONTROLEUR DE GESTION 1 AGENT PAIEMENT MENSUEL 300.000 FRS ANNUEL 1.800.000 FRS
    TOTAL EFFECTIFS 118 PAIEMENTS PAIEMENT MENSUEL 6.060.000 FRS ANNUEL 70.920.0000 FRS
    ECART ENTRE DECEMBRE 2011 ET DECEMBRE 2012 : ECART MENSUEL 3.300.0000 FRS ECART ANNUEL 37.800.000 FRS ;

    LIRE LA LOI SUR LA REFORME HOSPITALIERE ARTICLE 7 98-12 du 02 MARS 1998

    NOMINATION du Chef du service des soins infirmiers loi 98-08 du 02 mars 1998
    Article 32 : Il est crée dans chaque établissement un service de soins infirmiers placé sous la responsabilité d’un
    technicien supérieur de santé ou d’un cadre infirmier nommé par le Directeur. Il est membre de l’équipe de direction. Il est responsable de l’organisation générale des soins infirmiers, participe à la recherche, à évaluation, à la mise en place de la politique de formation. Il est chargé de l’élaboration du volet « soins infirmiers » du projet d’établissement.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here