Comment faire de la publicité sur xalima.com ?
Publie le: Dimanche 24 octobre, 2010

Guinée: des partisans de Condé affirment avoir été « empoisonnés » (hôpital)

Imprimer Envoyer a un(e) ami(e)
Partager
Tags

Plusieurs dizaines de personnes ont été admises vendredi dans un hôpital de Conakry se plaignant d’avoir été « empoisonnées » par des liquides absorbés notamment au cours d’un meeting de leur candidat à la présidentielle Alpha Condé, selon des témoins et la direction de l’hôpital.

« Il n’y a pas eu de décès ni de cas inquiétants », a affirmé vers 20HOO (locales et GMT) à l’AFP la directrice de l’hôpital Ignace Deen, Hadja Fatimata Bineta Diallo.

Dans l’après-midi, « la rumeur » avait couru que « les peuls de l’UFDG (Union des forces démocratiques de Guinée, parti du candidat Cellou Dalein Diallo) avaient empoisonné les gens du RPG » (Rassemblement du peuple de Guinée, parti d’Alpha Condé), a rapporté un étudiant de 18 ans, partisan d’Alpha Condé, rencontré à l’intérieur de l’hôpital.

De petites échoppes de rue, tenus par des peuls, ont ensuite été visées par des jets de pierre ou détruites, dans le quartier du Kaloum, a constaté l’AFP.

Une foule en colère avait surgi dans l’hôpital, puis les forces de l’ordre s’étaient déployées dans l’établissement.

« On a reçu une quarantaine de patients qui se plaignaient d’un empoisonnement, après avoir consommé de l’eau minérale en sachets, du bissap, du yaourt », a déclaré un médecin interrogé par l’AFP dans l’hôpital.

« Ils avaient des maux de ventre, des vomissements. Certains arrivaient du meeting, d’autres du quartier de l’Aviation », a-t-il ajouté.

Un autre médecin a déclaré, séparément: « sur le plan médical, je ne peux pas prononcer les mots +empoisonnement+ ni +intoxication+, ça ne se vérifie pas pour le moment. Le plus souvent, il s’agissait de cas d’hypoglycémie, de nervosité, de stress, d’hystérie même ».

Selon ce médecin, « la plupart des gens ont plutôt cédé à une panique ». « Des jeunes qui étaient au meeting depuis le matin, qui n’avaient pas mangé durant toute la journée, ont eu des spasmes quand ils ont absorbé du liquide. Quand on les a mis sous sérum, ils ont retrouvé l’énergie », a-t-il assuré.

La directrice de l’hôpital a conclu dans la soirée: « des gens fatigués ont été reçus, qui avaient bu du bissap, du yaourt. Nous sommes en train de faire des examens pour voir de quoi souffrent ces gens ».

Dans le quartier, en début de soirée, des habitants accusaient toujours « les peuls ». Certains affirmaient avoir vu de jeunes patients « décédés » et se disaient certains que « l’hôpital ne dirait jamais la vérité ».

« Des gens ont voulu attaquer des peuls mais un chef de quartier est sorti pour leur dire de laisser ces gens », a rapporté un témoin.
afp

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter de Xalima!!!
Votre e-mail: :
Comment faire de la publicité sur xalima.com ?

Pour vos besoins publicitaires, Contactez nous


A propos du site ou journal

Poster un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Comment faire de la publicité sur xalima.com ?

XALIMA SUR FACEBOOK

XALIMA ON FACEBOOK

Guinée: des partisans de Condé affirment avoir été « empoisonnés » (hôpital)