XALIMANEWS : S’exprimant sur la hausse annoncée des prix de l’électricité de 6 à 10% dans un communiqué de presse rendu public, les responsables des Forces Démocratiques du Sénégal (Fds) ont qualifié les nouveaux prix de l’électricité de «nouvelle opération de racket planifiée au sommet de l’État» non sans inviter «les Sénégalais à opposer une vive résistance», rapporte Sudonline.

Pour cause, estiment-ils, «cette mesure injustifiée est surtout symptomatique d’un Etat au bord de la banqueroute financière et qui compte, de manière cynique, contraindre les ménages et les entreprises à supporter ses dépenses de prestige et de folie».

Dans la foulée, Babacar Diop et cie ont dénoncé entre autres, les dépense de 656 milliards injectés dans la réalisation d’un TER à la portée économique et sociale douteuse, les 2,05 milliards de dollars américains pour l’achat du véhicule présidentiel qui a pris feu sur la route de Nguéniène lors des obsèques de feu Ousmane Tanor Dieng, les 307 milliards pour l’achat de véhicules de 2012 à 2019 et une pléthore de ministres conseillers à la présidence payés selon eux, à ne rien faire ainsi que des institutions et des agences budgétivores.

Poursuivant leur dénonciation, les membres de Fds n’ont pas manqué d’accuser le chef de l’Etat, Macky Sall et son régime de vouloir mettre sur le compte des Sénégalais cette note salée, à travers cette mesure de hausse des prix de l’électricité. «Le refus de l’Etat de payer la compensation due à la Senelec et qui expliquerait les difficultés financières de l’entreprise est un aveu d’échec pour le président Macky Sall», ont-ils martelé avant d’inviter les organisations consuméristes, les syndicats des travailleurs, l’opposition et à toutes les forces vives de la Nation pour la mise sur pied d’un large front en vue de s’opposer à cette hausse annoncée des prix de l’électricité

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here