OUTRÉ, je le suis évidemment. D’ailleurs qui ne le serait pas ?
A l’approche des législatives, ma ville, Guédiawaye, comme à l’accoutumée, à chaque élection, renoue avec les querelles intempestives des politiciens. Nos élites n’ont jamais pensé à formuler des politiques pouvant amener les populations à s’inscrive durablement dans le développement de leur territoire. En effet, notre ville est toujours absente dans les débats économiques et d’émergence. Certains mêmes l’assimilent à un « bétail électoral » et ils n’ont pas tort au vu des comportements d’une partie des populations souvent manipulées. Et paradoxalement, ce sont elles qui seront les premiers à se lever pour critiquer la personne fraichement élue par leurs cartes et à exiger un changement.
Voulons nous réellement changer les choses ? Si ce n’est pas le cas, moi personnellement avec mes modestes moyens de bord, je ferai mon devoir de citoyen, de pur habitant de Guédiawaye afin de défendre ce brin d’espoir mourant qui anime la majorité de mes concitoyens. Il suffirait de si peu de choses pour que la ville de Guédiawaye soit sur la bonne route de l’émergence.
Mon engagement est sans faille depuis de nombreuses années dans ce territoire qui m’a vu naitre, grandir et où j’espère finir mes jours. Je suis profondément enraciné dans cette ville de Guédiawaye que j’aime plus que tout.
Au cours de toutes ces années, j’ai pu mesurer l’etendue de l’injustice dont est frappée notre ville, et qui a nécessité mon engagement politique auprès des citoyens. En ce sens je ne peux qu’être prêt pour le combat avec la volonté de donner l’envie à nos compatriotes et l’espoir d’un Guédiawaye meilleur.
Ma carrière politique vient à peine de se lancer, mais je suis prêt pour incarner le changement necessaire au rayonnement du visage de la ville de Guédiawaye. J’ai la conviction que mon raisonnement est en phase avec une partie de l’opinion (ils étaient plus de 65% à s’abstenir lors du référendum et des locales) que l’on sent plus légitime.
Je tends la main à tout le monde, sans distinction de race, ni de religion, ni de partis politiques. Je suis avant tout un fils de Guédiawaye et puis j’ai toujours pensé que l’élection d’un député ne doit pas se résumer à des intérêts partisans. Le choix doit se faire sur des critères autres que le militantisme. C’est selon son intégrité, son bon sens, son honnêteté qu’il doit être choisi.
A Guédiawaye, on a besoin de gens compétents, dignes, capables de défendre les intérêts du département à travers ses 5 communes. La politique ne peut pas se résumer à la ruse, elle doit exprimer des convictions et être guidée par la loyauté. Certes, je ne suis pas un Messie, mais je suis un homme sûr de ses convictions. Je veux rompre avec cette politique des promesses non tenues.
C’est ce cri de désespoir d’une immense majorité de la population lassée de voir toujours vains tous les efforts consentis pour une vie décente, qui a guidé mon ambition de représenter mon département à l’hémicycle.
Aujourd’hui, populations de Guédiawaye, votre fils, ami et frère, a besoin de vous, pour rendre à César ce qui doit lui revenir de droit.
J’ai envie, pour la première fois de faire mentir les sondages.

Ibrahima Diouf dit Gaye Gaye
Candidat aux législatives de 2017
Email : [email protected]

PARTAGER

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here