Le Conseil constitutionnel a définitivement clos le chapitre de l’élection présidentielle du 24 février 2019, les sénégalais aussi. Le Président Macky Sall a été réélu avec un score presque trois fois supérieur à celui d’Idrissa Seck. Le Président Macky Sall a eu exactement 2,8 fois plus de voix qu’Idrissa Seck. Le Président Macky a eu 2.555.426 voix tandis qu’Idrissa Seck a eu 899.556 voix. Le Président Macky Sall a gagné 40 départements sur 45.
Idrissa Seck en a gagné 2 sur 45. Il n’y donc guère besoin d’une loupe pour constater la distance abyssale qui sépare le Président Macky Sall de Idrissa Seck. Ce qui aurait honoré Idrissa Seck, c’aurait été de féliciter avec fair-play le Président Macky Sall, librement choisi par la large majorité des électeurs sénégalais. Comme l’avaient fait le Président Abdou Diouf en 2000 ou le Président Abdoulaye Wade en 2012.
Mais l’élégance démocratique et républicaine, ce n’est pas donné à tout le monde. En lieu et place, Idrissa Seck s’est lancé dans une opération de fabrication de faux résultats si grossière qu’il n’a pas osé les porter auprès du Conseil Constitutionnel chargé d’étudier et de vider les recours électoraux. Comme à l’accoutumée, Idrissa Seck se laisse ronger par la rancœur et l’amertume suite à sa bérézina électorale, la nième du genre.
La compétition électorale est terminée, et les sénégalais sont résolument tournés vers l’avenir après s’être exprimés dans les urnes sans ambages, dans le calme et la sérénité. Ce n’est donc pas Idrissa Seck qui réussira à semer le trouble dans les esprits ou à discréditer les institutions de notre pays.
À l’heure où partout en Afrique et dans le monde on salue à nouveau la maturité de notre démocratie, Idrissa Seck tente d’entretenir vainement un pseudo-contentieux électoral alors que sa grande débâcle aux allures de dérouillée est aussi claire que le soleil de midi. Sa place, il la connait, à défaut, on l’y remettra chaque fois que de besoin, tout en ne nous laissant pas distraire par ses gesticulations de mauvais perdant.
Aminata « Mimi » Touré, ancien Premier Ministre

10 Commentaires

    • @Lemzo
      Tu es aussi minable et pathétique que cette guenon qui parle ?
      Qui est elle ? qu’a t-elle fait en politique ? Elle qui revendique une carriére politique de 40 ans
      Une grande et grossiére gueule voila ce qu’elle est rien de plus une opportuniste je dirais meme une imposture en politique depuis le MSU ensuite elle s’accroche sur les wagons de la defunte And/jEF
      En politique la preuve est le terrain et une personnalité politique doit marquer son territoire avant de penser à la conquete du pouvoir
      Cette dame que je repugne à citer le nom tellement elle me dégoute n’a jamais gagné une localité lors d’une election au Sénégal son coup d’essai à Dakar a été une humiliation jamais connue par une personnalité politique en fonction au Sénégal elle a été virée comme un mal propre
      Elle a fait le tour des familles religieuses du pays quelle méprisait pour implorer la clémence de son mentor il a fallu l’intervention des chefs religieux et des membres du parti au pouvoir pour qu’elle retrouve un peu de charité de la part de son maitre depuis elle est devenue une chienne enragée elle mord toute personne qui s’approche de son maitre
      Ridicule elle reve de retrouver la station de la primature et se postionner comme un successeur du gros en 2024 pauvre idiote elle igonre que la grosse dame qui est à coté de son maitre ne veut plus sentir son odeur
      Idrissa Seck n’est pas l’egal de cette imposture politique qui n’a ni base politique ni arriére elle n’a que sa langue fourchue de vipère vilaine et moche

  1. Bonjour

    Idrissa Seck est rongé par la haine. C’est le politicien le plus tortueux du Sénégal.

    1° Qui avait lancé l’opération TOKHOU pour faire appel aux transhumants ? Et veut donner des leçons de moralité aux autres

    2° Qui a enregistré Wade qui était presque son père ? Et se permet d’accuser les autres de trahison ?

    3° Qui avait dit que « toute retrouvaille avec Abdoulaye Wade serait pour moi une double abomination, au plan politique et au plan moral » ? Et le lendemain il se livrait pieds et poings liés à Abdoulaye Wade ?

    4° Qui avait dit que la culpabilité de Karim Wade relève de la flagrance ? Et ensuite dit que Karim Wade est son frère accusé à tort ?

    5° Qui a détourné les 40 Milliards qu’il devait récupérer auprès des autorités d’un pays étranger lorsque Karim Wade avait été interpellé à l’aéroport de ce pays avec une telle somme ?

    6° Qui a utilisé l’appareil judiciaire contre Mbaye Diouf, Ndeye Khady Diagne, et d’autres adversaires politiques ?

    Et on peut en citer bien d’autres encore

    Idrissa Seck a intérêt à ne pas bomber le torse très longtemps. Lorsque Khalifa Sall sera libre de ses mouvements, et que tous ceux qui se sont regroupés autours de lui pour la circonstances des élections présidentielles, son électorat de Février 2019 fondra rapidement comme beurre au soleil, et il redescendra plus bas que terre.

    SPECTATEUR

    • Spectateur pathétique
      Revenons tes énumérations ridicules on a l’impression que tu parlais de Macky Sall
      Qui a dit que la transhumance était une bonne chose et l’a institutionnalisé ?
      Qui utilise la justice pour emprisonner et exiler des opposants serieux
      Quant à Wade avec tout ce que Idrissa Seck a fait pour il était le seul au Pds qui croyait encore que l’alternance était possible il est allé tiré Wade endette et sans un rond de son exil volontaire à Versailles pour le ramener a Dakar il a vendu son terrain a la Sonatel pour financer les marches bleues qui ont conduit à la victoire inespérée de Wade en 2000
      Il a été trahi par Wade car ce dernier ne voyait plus que son fils comme successeur
      Donc il fallait liquider politiquement Idrissa Seck avec la complicité de Macky Sall

  2. Rendue là, j’ai pitié ! !!!!!!! Gérante de boites de parrainages, répondeur automatique, avocate du diable. Quelle d’échéance. Lemzo qui tente toujours de défendre l’indéfendable tu as du pain sur la planche mon cher.
    De 1ère ministre à là il faut être mimi pour en être capable.

  3. « Le Président Macky Sall a gagné 40 départements sur 45. Idrissa Seck en a gagné 2 sur 45» Clair, net et précis.La vaincu à ce jour n’a pas félicité le vainqueur comme la règle de fair-play l’exige. Un manquement à corriger

  4. Macky a gagne en se bousculant au conseil constitutionel pour deposer ses parrains et invalides les autres. Macky a encore gagne en emprisonant ses adversaire. Mani macky a gagne en changant la loi du code electoral. Weuye il a gagne en donnant de l’argent et depense plus de trois milliards. Il a toujours gagne en conflant par milliers le nombre de votants et la liste electorale quil a refuse de devoir. Macky Sall a gagne en refusant de donne aux electeurs leurs cartes. Macky mo gagne nakk en deplacants les bureaux de votes pour empecher les electeurs de voter. Il faut reconnaitre que il a gagne avec ses votes ethniques. Na dieul…..waye na dieul.. mo gagne. Il est difficile de se savoir rejeter par la majorite de son peuple

  5. Les staticiens disent qu’on peut faire dire aux chiffres tout ce l’on souhaite. Être premier dans un département ne veut point dire y être majoritaire.

  6. Mimi, toujours plus ridicule ! Idrissa n’est pas l’égal de ton patron qui a érigé un parti-Etat. Macky utilise éhontément tous les moyens de l’Etat pour se faire ré-élire (les déniers publics, la justice et tout ce qu’on peut imaginer). Mimi est l’illustration de cette mauvaise gestion. Elle utilise un poste public « envoyé spécial de mes bottes » pour faire exclusivement de la politique (politichienne). Cette nullarde a un Cabinet avec des collaborateurs et un budget. C’est ce qu’on appelle abus de biens sociaux, emplois fictifs…; Pas difficile de carctériser ces infractions pénales pour un procureur qui se respecte (l’actuel est son doungourou au sens propre). Dans un pays normal, Mimi Touré serait déjà dans un cachot. Mais elle sera rattrapée par la patrouille. Sooner or later ! time will tell !

  7. Quand Idy se déclare plus populaire que Macky Sall, c’est vraiment le monde à l’envers, pour qq’un qu’on ne voit au Sénégal qu’à l’approche des élections ou pendant le Magal de Touba. Pour preuve, vous le verrez pour très bientôt prendre ses jambes à son cou, pour rentrer en France y continuer son séjour doré de chômeur gâté .S’y ajoute que le mec n’est connu que dans son fief de la Ville de Thiès, pour laquelle, il avait volé les 40 milliards des chantiers de Thiès, à lui confiés en son temps par le Président Abdoulaye Wade. D’ailleurs, s’il ne la ferme pas, on n’aura d’autre choix que de réouvrir se dossier, pour que définitivement nul n’en ignore, et parsk ce dossier n’est pas encore classé, comme celui de Karim, par exemple, loin de là.
    Par ailleurs, je crains qu’un jour la Justice ne soit obligée à le mettre en demeure d’apporter des preuves concrètes, telles que les p.v des bureaux de vote pour justifier ses allégations de mauvais perdant.
    Enfin, tout le monde peut se permettre de contester les résultats de ce scrutin présidentiel, sauf lui, lui, dont la popularité ou la représentativité ne se limitent qu’à la Ville de Thiès. Et lui, dont le meilleur des scores, ttes élections confondues, n’a jamais tourné qu’aux alentours des 10%, guère plus.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here