Dans votre rubrique Découverte , Xalima va à la rencontre d’un jeune sénégalais de la Diaspora . Armé de courage , Cheikh Mbacké Dioum est rentré au pays natal pour y investir avec son ami Ibrahima Diokhané. Audacieux sont les jeunes de la Diaspora qui rentrent au pays afin d’exploiter les opportunités. Cheikh Mbacké Dioum , co-fondateur DDA , se confie à Xalima. Cheikh Mbacké Dioum est un jeune sénégalais logisticien de formation à Sorbonne Paris IV. Ce jeune diplômé a décidé de rentrer au Sénégal pour investir dans le domaine de l’agriculture en créant une nouvelle structure « D D A (Doundou Doundeul Agro) ».

Pouvez-vous revenir sur votre parcours ?

Je suis Logisticien de formation avec un Master 2 en 2015 à la Sorbonne Paris IV en TLTE (Transport Logistique Territoire et Environnement). Mon dernier poste occupé est « Gestionnaire de stock » chez Legendre .

Vous avez pas voulu maintenir votre poste en France ?

J’ai toujours voulu retourné au Sénégal et c’était quelque chose que je répétais souvent à mes amis comme une sorte de « pare feu » parce que j’avais en tête une phrase que m’avait dite mon père et qui l’avait lui entendu du président ivoirien Félix H. Boigny « On n’est bien que chez soi ». Donc malgré que j’étais bien en France j’avais ce manque, ce vide que seul un retour à la « maison » pouvait combler .

Vous êtes revenu pour investir . Pouvez – vous revenir sur votre structure ?

Mon projet concerne l’agriculture et bien sûr j’en avais d’autres (des projets) car ce retour est réfléchi. Pendant plusieurs années je me suis intéressé à l’agriculture grâce notamment à des reportages que j’ai vu principalement sur youtube et avec un ami qui est sénégalais et qui vit au Canada on échangeait là dessus. Nous avons établi une étude de marché, un business plan et puis il fallait aller chercher l’information sur le terrain. Comme j’étais en fin de mission chez Legendre, j’ai décidé de ne pas renouveler mon contrat. Ainsi je suis revenu pour rencontrer des professionnels du secteur, suivre une mini formation pour avoir les bases et cet ami du Canada m’a rejoint au Sénégal pour la mise en place concrète du projet. D’où la création de notre structure D D A (Doundou Doundeul Agro).

 

https://www.youtube.com/watch?v=4O7D9fYfSdw&feature=youtu.be

 

Quel est le message que vous transmettez aujourd’hui aux jeunes de la Diaspora ?

 

Mon message pour tous ceux qui sont intéressés pour un retour c’est bien évidement d’être prêt à faire des sacrifices car l’entrepreneuriat a un coût, les débuts sont toujours difficiles et périlleux. Cependant qu’ils sachent que si des espagnols viennent louer 500 ha de nos terres ou que des chinois ou des italiens viennent investir des millions pour acheter nos terres à des prix déraisonnables c’est qu’il y’a un retour sur investissement de taille. Et c’est à nous de développer notre pays, l’effort que nous consacrons à l’étranger pour le compte d’un autre et parfois pour un salaire qui n’en vaut même pas la peine. Concentrons le chez nous pour nos proches et la postérité. Je vous remercie pour cette tribune . Vous faites énormement de choses pour les jeunes .

 

Oumar Ba

Correspondant Xalima Paris

6 Commentaires

  1. Je salue votre patriotisme mon cher ami et frère Cheikh. Votre décision est très bien réfléchie et ça m’inspire vraiment. Je vous souhaite une bonne continuation. C’est le Sénégal qui gagne. Diallo ismaila.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here